stratégie

Vidéo sur Facebook : 7 astuces pour les réutiliser

Vidéo sur Facebook : 7 astuces pour les réutiliser 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources :Éric St -Gelais Web Design & Intégration multimédia, https://codeur.com, https://marketingland.com, https://digiday.com
Image à la Une : courtoisie de Éric St -Gelais Web Design & Intégration multimédia

La vidéo sur Facebook : faire l’usage des médias sociaux est devenu un incontournable afin de se faire connaître et remarquer auprès des internautes. Évidemment, une présence sur un média social comme Facebook est nécessaire.

Votre ligne éditoriale et votre calendrier doit comprendre des vidéos publiées sur d’autres plateformes populaires (YouTube, Vimeo, votre propre site internet même, etc. …) ?

Il faut savoir qu’il y a des règles à suivre afin de les publier également sur Facebook et atteindre vos buts et objectifs.


Effectivement, vous devez asbsolument adapter votre vidéo aux spécificités du média social. Comment l’adapter au mieux ? Voyez mes sept astuces !


1 : Choisir un bon titre percutant et écrire une petite description

Toute vidéo publiée sur FB doit absolument posséder un titre. Ce titre se doit d’être court tout en étant net, précis, explicite et percutant.

Il est impératif que votre titre soit accompagné d’une petite description de la vidéo, elle est aussi percutante et amène à la curiosité.

Ces simples informations encouragent les usagers à visionner en entier la vidéo dès qu’elle apparaît dans le fil d’actualité, mais aussi dans la partie « vidéos » de votre profil.


2 : Choisir la bonne durée de vidéo

Sur les médias sociaux, on surfe, on roule, nous recherchons presque tous l’instantannéité ! Autrement dit, on ne s’éternise pas.

Les usagers de Facebook, qu’ils soient sur téléphone intelligent, tablette ou sur leur PC et leur Mac, passent sur chaque contenu à une vitesse indescriptible, surtout s’ils ne recherchent rien en particulier.

En revanche sur YouTube, les utilisateurs viennent pour visionner de la vidéo. Ils acceptent plus facilement les clips de longue durée.

Maintenant, les vidéos démarrent automatiquement sur Facebook. Elles peuvent être perçues comme une nuisance, surtout si elles durent trop longtemps.


Mon conseil

Pour ne pas être passée avant même d’être regardé, vous devez réduire la durée de votre vidéo à environ 30 secondes.


3 : Un début attirant l’attention

Comme je viens de le mentionner, les clips sur FB se démarrent automatiquement.

Afin d’attirer une bonne audience, il est impératif de réaliser une introduction très percutante.

Il faut moins de trois secondes à un internaute pour se décider à poursuivre le visionnement d’une vidéo !


4 : Placer des sous-titres sur vos vidéos

Sur Facebook, 85 % des vidéos sont visionnées sans activer le son.

Vous devez donc ajouter des sous-titres afin de faciliter leur compréhension et inciter à l’action ! Ceux-ci sont  indispensables afin de faire passer votre message.

5 : Ajouter des graphiques

Parce que plusieurs personnes n’écouteront pas la bande-son de votre vidéo, vous devrez y inclure des visuels, tels des graphiques, des schémas ou des infographies.

Clairs, nets et précis, ils aident grandement à une meilleure compréhension de votre message.

6 : Choisir la bonne image en vignette miniature

Toutes vidéo possède une vignette associée.

Bien évidemment, cette vignette doit attirer l’œil et encourager l’internaute à cliquer pour voir la vidéo, surtout s’il se rend dans la section “vidéo” de votre page.


7 : Choisir un format carré de votre vidéo sur Facebook

Les vidéos destinées à être publiées sur Facebook doivent idéalement avoir un format carré.

Ainsi, elles seront plus agréables à regarder sur tous les supports. Les utilisateurs de smartphones n’auront pas à incliner leur téléphone. C’est un détail, mais ça compte !

En respectant ces bonnes pratiques, vos vidéos Facebook auront une meilleure portée et susciteront l’engagement. Vous pourrez alors accroître votre visibilité… et vos conversions !


L’ achat vocal : le futur du e-commerce ?

L’ achat vocal : le futur du e-commerce ? 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia,https://codeur.com, https://blog.hubspot.com, http://www.edisonresearch.com, 
Image à la Une : courtoisie de Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia

Effectuer un achat vocal  en ligne en utilisant simplement sa voix. Cela semble un peu insensée , vous me direz… Et pourtant! Avec le développement des enceintes intelligentes connectées (smart speakers), l’achat vocal en ligne commence à émerger.

C’est exactement le sujet d’une étude de HubSpot qui fait le point sur l’usage des enceintes intelligentes connectées (smart speakers) et amène de toutes nouvelles pistes sur le futur de l’achat vocal en ligne.


L’achat vocal en ligne avec des enceintes intelligentes connectées (smart speakers)

À cette question-ci ;

“Avez-vous déjà utilisé une enceinte connectée pour faire un achat vocal ?”, 30 % des personnes interrogées répondent Oui.

** 49, 4 % des répondant indiquent que non,

** tandis que les 20, 5 % restant ne possèdent pas d’enceintes intelligentes connectées (smart speakers)

achat vocal


Cette enquête démontre aussi une petite différence entre les États-Unis et le Royaume-Uni, où les participants au sondage ont notamment répondu : “non”.

Si ces chiffres semblent démontrer que l’ achat vocal en ligne est peu utilisé, ils pourraient aussi simplement refléter une adoption encore faible des enceintes intelligentes connectées (smart speakers).

achat vocal-2


Le prochain graphique démontre la part des différents utilités que les répondants font des enceintes intelligentes connectées (smart speakers). :

achat vocal 3

On peut observer que plus de la moitié (51, 1 %) n’utilisent pas des enceintes intelligentes connectées (smart speakers), ce qui mène directement dans le sens de l’hypothèse démontrée plus haut : le taux d’utilisation de ces enceintes intelligentes connectées (smart speakers) n’est encore  populaire.

Cependant, chez les personnes qui font l’usage des enceintes intelligentes connectées (smart speakers), on retrouve les utilisations sages suivantes :

  • Consulter la météo (12, 3 %) ;
  • L’ achat vocal (10, 4 %) ;
  • Poser des questions par le biais de la recherche vocale (8, 9 %) ;
  • Écouter des balado-diffusions (6, 9 %) ;
  • Suivre l’actualité médiatique (5, 4 %).

Si les enceintes itelligentes connectées demeurent encore peu utilisées pour effectuer des achats en ligne, il faut regarder 2 aspects :

  • Une majorité de personnes n’utilise pas (encore) ce type d’appareil ;
  • Le shopping est, mine de rien, le deuxième usage le plus répandu des smart speakers (derrière la météo).

CONCLUSION :

Une autre étude publiée par HubSpot amène aussi une clé de compréhension intéressante :

Cette étude nous démontre effectivement que l’ajout d’un article à une “shopping list” est l’un des usages les plus populaires des enceintes connectées.

Ce qui ne signifie pas nécessairement effectuer un achat, entendons-nous bien.

Plus intéressant encore : cet usage est moins prisé par les “First Adopters” (les premiers à avoir acquis des smart speakers, dès leur apparition) que par les “Early Mainstream” (c’est-à-dire les acheteurs un peu plus tardifs).

Ceci tente de démontrer que, plus les enceintes intelligentes connectées seront utilisées par des “acheteurs tardifs”, plus elles seront utilisées pour des achats en ligne (ou pour des tâches liées à un  simple achat).

Cependant ceci n’est que supposition, et on ne peut pas dire réellement que l’achat vocal en ligne deviendra la nouvelle  mode e-commerce de demain.

Mais, avec l’apparition grandissante de ces nouveaux appareils, il faudra regarder de plus près ce nouveau phénomène au cours des années futures.


Les enceintes intelligentes connectées (smart speakers) Comment ça marche ? 

Afin de mieux savoir comment bien utiliser votre smart speaker et en connaître plus sur ce sujet  suivez ce lien !


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Design Web : Se démarquer avec votre Pied de page (footer )

Design Web : Se démarquer avec votre Pied de page (footer ) 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia,https://graphiste.com,
Image à la Une : courtoisie de Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia

Le pied de page (footer) d’un site Internet, voilà un élément du design web sur lequel un bon nombre de Web designer ne s’attarde pas.

Vous pourriez facilement aller bien plus loin que le plan de votre site Web et vos coordonnées de contact.

Afin de vous démarquer de vos compétiteurs et par la suite, à terme obtenir plus de conversions ou de clics. Je vous présente ici, quelques éléments majeurs que devriez intégrer au footer de votre site Web.


Des images

Ce n’est pas parce que le pied de page (footer) esten bas de la plateforme et la dernière section regardée sur votre site que vous devez abandonner  les visuels.

Si vous avez en main de belles images de bonne qualité, rien ne vous empêche de les placer là. Vous pouvez opter pour unepetite galerie ou simplement mettre en avant une seul image.

Peu importe ce que vous choisissiez, souvenez-vous que vos images ne doivent pas cacher le texte et la lecture de vos infos se trouvant dans votre pied de page (footer).

footer-image design web


Même Des vidéos d’animation (.gif animé )

Oui oui!! Vous avez bien lu! Dans le pied de page (footer) ” THE SKY IS THE LIMIT ” tout est possible !

En faisant le choix d’ y placer une animation ou une vidéo, vous rendez votre pied de page (footer) plus attractif, captivant, intriguant et vous offrez une toute nouvelle et autre expérience à vos utilisateurs.

Assurez-vous à ce que le son soit coupé et que la taille du .gif animé ou de la vidéo soit correcte. Le but n’est pas d’agrandir le pied de page (footer).

footer-video design web


Un call-to-action

Si l’internaute tombe sur votre pied de page (footer), c’est fort probablement votre dernier souffle afin de l’amener à poser une action.

Vous devez ne pas hésiter à placer un call-to-action. Ce peut être un bouton pour s’inscrire à votre blogue, infolettre, vous contacter, même visiter votre place d’affaires, etc.


Les articles récents

Si vous possédez un blog, utilisez le footer à votre avantage en proposant à vos lecteurs vos derniers articles.

C’est un moyen très simple d’augmenter le nombre de vues sur certains de vos articles et cela évite à votre utilisateur de revenir tout en haut de votre site pour poursuivre sa navigation.

Vous pouvez même aller plus loin en proposant les articles pour lesquels votre lecteur est susceptible d’être intéressé selon ce qu’il est en train de lire sur votre site.


Un formulaire de contact

Votre formulaire de contact ne doit pas être exclusivement présent sur votre page contact. Aidez votre visiteur en lui proposant directement un moyen simple de vous contacter dans votre pide de page (footer).

Le saviez-vous ?

Il y a une certaine loi non écrite indiquant que votre formulaire de contact se doit d’être situé dans la partie droite inférieure ou au centre de votre pied de page (footer).

*** ATTENTION !!! *** ne pas proposer un formulaire trop long. Vous devez aller à l’essentiel en ne gardant que les informations principales : nom, email, objet, message.


Vos médias sociaux

Si toutefois, tout au long de la navigation sur vos pages, vous désirez convertir l’internaute, il est important maintenant d’y mettre les liens, les icônes de vos médias sociaux dans le header et/ou dans le footer.

Ceci évite de perturber et permet de valider votre pratique commerciale et faire augmenter votre potentiel acheteur si vous avez un e-commerce par exemple.


 

En prime : le pied de page (footer) flottant

Vous savez sans doute que la grande majorité des pieds de page (footers) sont fixes et dans le bas de la page Web. Et si vous décidiez de ne pas suivre cette tendance ?

Proposez à vos visiteurs un pied de page (footer) flottant, qui le suit quelque soit sa position sur la page. Il aura ainsi accès en tout temps aux informations additionnelles que vous avez choisi d’y ajouter.

Quand choisir un footer flottant ?
Ce type de footer est particulièrement apprécié sur les sites où il est nécessaire de scroller longtemps pour arriver en bas de la page.

Si vous optez pour un pied de page (footer) flottant, verifiez à ce qu’il ne soit pas trop large pour ne pas trop empiéter sur le contenu de la page présente et consultée par votre visiteur.

Peu importe ce que vous ajoutiez dans votre pied de page (footer) afin vous démarquer de vos compétiteurs, n’oubliez jamais qu’il doit refléter votre image de marque. Vous devez donc le personnaliser.

Veillez aussi à toujours privilégier l’expérience utilisateur. Votre pied de page (footer) doit demeurer utile, conviviale et opportun pour vos visiteurs.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

La pratique commerciale trompeuse… À éviter!

La pratique commerciale trompeuse… À éviter! 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.facture.net,
Image à la Une : courtoisie de http://www.artisan-aquitain.fr

Ne pas dire la vérité sur la qualité ou l’origine de vos produits et services ou monter vos prix avant de débuter une offre ou une promotion entrent dans la pratique commerciale dite trompeuse et est totalement interdite par la loi aux consommateurs

En effet, cela peut ruiner vos bonnes relations avec vos clients.


La pratique commerciale au sens de la loi

Selon la loi de la protection aux consommateurs, une pratique commerciale comprenderait tous les actions liées au commerce proprement dit : la publicité, les communications, la prospections etc. En effet, tous les actes ou omissions (non divulgation) destinées à promouvoir, vendre un produit ou un service à un consommateur. Où même tromper les consommateurs. Le service après-vente dans son entièreté, fait aussi partie des pratiques commerciales.


Une pratique commerciale trompeuse … C’est quoi ?

Il s’agit de l’ensemble des techniques de vente fondée sur des informations trompeuses, mensongères ou irrréalistes mais dont le sens réel fait place à la libre interprétation.

Les pratiques commerciales sont jugées trompeuses si elles conduisent à l’erreur les consommateurs et si elles laissent croire à un pseudo lien avec un produit ou une entreprise concurrente.

Exemples de pratiques commerciales trompeuses :

  • Mentir sur l’état de votre stock pour simuler une situation d’urgence
  • Exagérer les qualités du produit et les bénéfices apportés aux consommateurs
  • Augmenter le prix d’un article avant de la proposer en promotion à son prix habituel
  • Ne pas tenir vos engagements une fois la vente conclue
  • Manquer de transparence sur l’identité du commerçant ou de l’entreprise

Un commerçant ne peut pas :

  • Attirer le client avec une offre qui n’est pas disponible à la vente
  • Proposer un crédit sans frais sans vérifier la solvabilité du client
  • Mentir sur la composition ou les ingrédients d’un produit
  • Inventer ou amplifier les qualités d’un produit
  • Présenter un visuel trompeur
  • Mentir sur la méthode de fabrication (tarte faite maison, alors que c’est de l’industriel)
  • Omettre certains détails sur les conditions d’utilisation pour arriver au rendement promis
  • Faire croire à une liquidation pour attirer les clients
  • Mentir ou embellir ses compétences professionnelles (diplômes, expérience…) et s’en servir pour vendre


Qu’est-ce qu’une bonne offre commerciale ?

Afin d’être en loi, une offre commerciale doitabsolument posséder plusieurs éléments. Ces même éléments permettent d’assurer le consommateur d’une bonne pratique de vente.

Voici la liste des éléments qui doivent absolument paraître dans vos publicités :

  • Une description du bien ou du service à vendre
  • Les coordonnées du vendeur
  • Les prix TTC ainsi que les autres frais que l’achat va engendrer
  • Les moyens de paiement, de livraison et de retour
  • La possibilité pour le consommateur de se rétracter (la loi l’exige)

Ces règles commerciales sont pour qui ?

Ces règles s’appliquent à tous les professionnels du commerce. Dans le cas d’une transaction de particulier à particulier, les vendeurs ne sont soumis à ces règles.

Ce que vous devez absolument savoir, c’est que ces règles peuvent prêter à différentes interprétations selon la compréhension que l’on en a. Le code de la consommation précise que « l’appréciation se fait au regard de la psychologie du consommateur moyen ». Par consommateur moyen, on entend une personne capable d’un raisonnement attentif lors d’une action délibérée.

En cas de dérogation à ces règles, le commerçant mis en cause encourt des sanctions pénales. Il peut de plus, être privé de son droit d’exercer.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Site Internet : design ou contenu quoi faire en premier ?

Site Internet : design ou contenu quoi faire en premier ? 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, www.aurone.com
Image à la Une : courtoisie de https://slash-it.ne

Regardez un site Internet avec un bon contenu et avec un beau design, puis unissez-les avec précaution. C’est la solution idéale dans un monde idéal afin de réaliser un site Internet très convaincant.

Néanmoins, dans le monde du Web, il existe de plus grandes nuances dans l’interaction entre le design et le contenu. regardons-les et voyons de quelle façon créer votre contenu et réaliser le duo dynamique parfait.


Contenu et design : Le livre et sa couverture

Nous entendons souvent «ne jugez pas un livre par sa couverture ». Mais, il est tout à fait normal que les internautes soient en premier lieu, attirés par la présentation visuelle. Ensuite, ils regardent (ou non) au contenu. Quand il s’agit de pages Web, comme dans la vie, la première impression est primordiale et elle est généralement créée par les images, ainsi que vos titres.

Par la suite, en quelques millisecondes, les usagers décident s’ils veulent en voir un peu plus et lire votre l’histoire. Alors, le livre et la couverture devraient être tout aussi bien songé. Ils devraient s’unir ensemble afin de propager votre message aux internautes, conduisant progressivement à l’appel à l’action (call to action). Vos images, vos couleurs, vos polices de caractères, vos graphiques et tous vos éléments de conception doivent être liés par un texte pertinent et convaincant.


Qu’est-ce qui vient en premier sur un site Internet?

Le design ou le contenu ?

Malgré leurs égalités en contenu et en design. Il faut absolument débuter votre site internet par quelque chose. C’est pour cela qu’ il y a de multiples rencontres et discussions interminables quant à savoir lequel d’entre eux, le contenu ou le design,  viendra en premier. C’est comme l’œuf ou la poule.

Les rédacteurs et créateurs de contenu devraient-ils d’abord rédiger tous les textes, ensuite, les concepteurs les placent dans des blocs visuels, ou le contraire? Regardons bien ce qui se passe dans divers exemples typiques et ce qui est à faire afin d’éviter les problèmes ou améliorer la navigation et l’interaction.


Exemples fréquents dans la relation entre le design et le contenu

Situation A : Concevoir le Design avant le Contenu

Souvent, les rédacteurs œuvrent avec des maquettes déjà toutes prêtes. C’est vrai quand c’est le moment de créer les pages Web principales du site Internet, telle la page d’accueil ou les pages de fiche de produit. Sur les maquettes vous percevez les zones de texte fictif d’une structure particulière et le nombre de symboles.

Alors, les rédacteurs sont obligés de s’adapter à cette maquette. Leurs désirs de créativité sont limitées. La rédaction forcé dans des cadres stricts demeure souvent un peu plus artificielle. Souvent, les auteurs aiment mieux décrire un nombre différent de sections de texte, écrire plus de détails sur des sujets plus particuliers, etc.

A lire aussi: Gagner des milliers de dollars en créant le prototype avant de passer au codage


Situation B : Le Contenu avant le Design

Souvent, les concepteurs ont aussi un texte prêt à insérer. Ceci parce qu’ils demandent à voir le contenu en premier. Ou, soit parce que le contenu arrive tout d’abord en premier. Néanmoins, le créateur pourrait bien avoir quelques idées sur ce contenu illustrant.

Exemple, ils pourraient avoir en tête une belle infographie d’une structure particulière, et aimeraient que le contenu s’y adapte. Mais cela implique une réécriture pour le rédacteur, ce qui aurait pu être évité.


Situation C : Le Contenu et le Design sont séparés

C’est l’option la plus douteuse. Les concepteurs et les rédacteurs de site Internet travaillent parallèlement, sans réellement se parler. Ils sont soumis à des délais, ou la communication dans une équipe laisse beaucoup à désirer. Résultats, le visuel et les textes ne correspondent pas du tout. C’est influencé par le fait que les concepteurs créatifs utilisent la pensée associative dans leur travail, et ils peuvent faire des associations complètement différentes avec un même sujet.


Vos solutions

La communication de votre équipe sera la clé de votre succès. Ceci pourrait bien inclure du brainstorming, des échanges d’idées des deux côtés, des maquettes ou de petites ébauches de contenu, travailler par itérations jusqu’à arriver à un bon résultat au final.

Cela ne signifie pas qu’une publication avec une image à la Une nécessite une rencontre. Mais, selon la complexité et le type de travail, la communication peut changer d’une  question comme « Comment le voyez-vous ? Vous avez des idées ? “, pour une coopération en plusieurs étapes.

Se partager les premiers résultats et être prêt à faire des changements en fonction des commentaires des autres membres de l’équipe est important.

Pour les tâches à moyen et long terme impliquant le contenu vs la conception, le format de réunion est  parfois très utile.

De bonnes discussions bien planifiées permettront de faire des économies de temps sur les corrections tardives. Les concepteurs et les rédacteurs doivent comprendre d’avance ce qui sera demandé comme projet.

Il faut noter que les rédacteurs et les concepteurs, en tant que créatifs, sont ouverts à la critique. Mais ont aussi tendance à mettre leur cœur dans une certaine idée fixe. Alors, l’atmosphère amicale des réunions, le respect, les commentaires bien argumentés et le désir de tous les participants d’atteindre le même but ultime sont très importants.

A lire aussi: 7 outils de prototypage pour les Designers


Enfin bref…

J’espère que cela va vous aider à améliorer l’interaction entre votre contenu et la conception du site Internet. Afin de passer votre message à vos utilisateurs !

Moi, Je préconise les pratiques simple et efficaces. Alors, si vous collaborez avec moi pour des services de développement ou de refonte de site Internet, vous savez maintenant que tout le travail sur votre projet sera parfaitement cohérent et que la relation entre les membres l’équipe sera fructueuse.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Republication : 5 Outils essentiels pour vos articles

Republication : 5 Outils essentiels pour vos articles 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.redacteur.com
Image à la Une : courtoisie de http://blog.tamento.com

Publier de nouveaux billets tout neufs de façon régulière. C’est la base d’un blogue performant et en bonne santé, mais avez-vous songez à une republication ?

Toutefois, il est toutefois très utile de réutiliser des contenus ayant déjà été publiés. Il y a deux raisons majeurs de faire cela :

Il est parfois difficile de trouver des idées de textes nouveaux et originaux ;

Certains vieux contenus n’ont peut-être pas eu le succès escompté à l’époque et méritent un second souffle.

Cependant republier de vieux articles n’est qu’un début. Le plus important est de faire la promotion de vos contenus. Afin de leur offrir toute la visibilité dont ils ont besoin et atteindre beaucoup plus de lecteurs et de clics sur votre site Web

Seulement, republier des articles de blogue sur les médias sociaux ou en faire la promotion par des campagnes de courriel peut devenir pénible, long et laborieux. En revanche, il existe des outils spécialement conçus pour vous faciliter cette tâche.

Voici cinq outils fameux de republication afin de booster vos vieux articles de blogue


SwiftlySocial

SwiftlySocial  vous permet de « recycler » vos anciens contenus et de les placer en avant sur les médias sociaux en quelques secondes dans un battement de cils.

Débutez par entrer l’adresse URL de votre article que vous désirez republier, ensuite SwiftlySocial vous suggérera plusieurs nouvelles idées de publications pour les médias sociaux.

En plus de personnaliser vos textes ou les hashtags. Vous pouvez même réaliser des images personnalisées directement sur cette plateforme grâce à l’éditeur intégré à cette solution.

Enfin bref, cet outil fonctionne et est compatible avec les médias sociaux : Facebook, Twitter, Google +, Pinterest, ou encore Instagram.

republication-article-1


Missinglettr

Missinglettr est une solution utile qui met automatiquement en place des campagnes sur les médias sociaux afin de faire la promotion vos publications sur une année entière.

Vous n’êtes plus obligé de vous concentrer sur la rédaction ou la recherche de vieux contenus pertinents et laisser Missinglettr republier vos articles sur Facebook, Twitter,  Linked In et Google +.

Cependant tout n’est pas entièrement automatique, puisque vous pouvez personnaliser vos campagnes :

  1. En personnalisant les hashtags qui seront utilisés dans les publications concernant un article ;
  2. Vous pourrez modifier facilement le contenu. L’image de chaque publication (l’outil fait des suggestions et vous pouvez en modifier très vite) ;

Ajustez la fréquence de republication ou mettez en arrêt temporaire la campagne si vous le désirez et si nécessaire.

republication-article-2


Repost

Repost  fait l’analyse de chacun de vos articles, archivés dans la « bibliothèque », afin déterminer  le meilleur moment afin de les republier en maximisant vos chances de viralité.

Vous n’avez qu’à spécifier le calendrier de publication souhaité afin d’indiquer à Repost le meilleur temps pour  republier vos articles, et Repost se chargera de faire la promotion vos anciens articles.

Pour chaque publication, vous pouvez  personnaliser :

  1. La date butoir à laquelle il ne sera plus republié ;
  2. Le texte de la publication ;
  3. L’image associée.

 

Repost est compatible avec Facebook, Twitter et Linked In.

republication-article-3


Revive Old Post

Revive Old Post est une extension pour le CMS WordPress  vous permettant tel son nom l’indique donner une nouvelle vie à vos anciennes publications.

Facile et Simple d’utilisation, il permet notamment la republication et de paramétrer :

  1. La fréquence de republication sur les réseaux sociaux ;
  2. Les hashtags à utiliser pour chaque contenu ;
  3. Exclure certaines publications ou certaines catégories que vous ne souhaitez pas republier…

 

Quant aux réseaux sociaux compatibles, cette extension prend en charge Facebook et Twitter.

republication-article-4


Republish Old Posts

Republish Old Posts est une  autre extension pour WordPress au fonctionnement très convivial et très simple.  Elle permet la mise à jour la date de publication de vos vieux articles.

Vos anciennes publications se retrouvent ainsi à la une de votre blogue et sont de nouveau diffusés dans votre flux RSS Ceci permettant de les promouvoir auprès des internautes.

Toutefois, il vous faut éviter cette extension. Surtout si vos publications comportent leur date de publication dans leur URL ou le titre de l’article (cette dernière n’étant pas modifiée).

republication-article-5


ENFIN BREF …

Maintenant que vous connaissez ces cinq outils afin de republier vos anciens articles. Vous pourrez booster votre contenu marketing et gagner de nombreux visiteurs sur votre blogue.

Toutefois, la création de contenus nouveaux et originaux reste indispensable. Pour cela, n’attendez plus : trouvez un rédacteur Web pigiste sur Éric St-Gelais Web Design & Intégration Multimédia. 


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

 

 

 

Livraison gratuite : 4 pistes pour la rentabiliser

Livraison gratuite : 4 pistes pour la rentabiliser 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.codeur.com, 
Image à la Une : courtoisie de Fotolia  

La livraison gratuite est maintenant une pratique très prisée. Incontournable même! Sur toutes les plateformes de e-commerce de vente direct en ligne.

Cependant, si elle est avantageuse et très intéressante pour vos clients. Elle n’est pas forcément avantageuse pour votre site de commerce électronique …

Rentabiliser les frais de livraison gratuite : c’est en plein le sujet d’une infographie de Red Stag Fulfillment (voir en bas de page) que nous je vous résume ici.


1) Un délai de livraison plus long

C’est possible de faire de réelles économies en utilisant des modes de livraisons plus lent (et donc moins dispendieux) que les livraisons express.

En revanche de ce que l’on pourrait penser, l’image de l’article nous apprend que 88 % des internautes seraient prêts à attendre plutôt que de payer des frais de livraison.

Alors, Il peut donc s’agir d’une excellente stratégie  pour votre plateforme.

Prenez note tout de même qu’un délai de livraison plus long :

  1. Est plus acceptable pour les articles volumineux (50 % des acheteurs sont prêts à attendre 7 jours ou plus pour des produits de grande taille, contre 33 % pour les autres) ;
  2. Est plus facilement accepté par les femmes et par les personnes de plus de 45 ans.

2) Placez un minimum d’achat

34 % de vos clients de prêt à porter en ligne seraient plus consentant à dépenser au moins 50 $ pour bénéficier d’une livraison gratuite.

La fixation d’un achat minimum est une stratégie qui a fait ses preuves ( déjà utilisée par plusieurs plateformes ). Elle est efficace auprès des jeunes (18-24 ans), qui sont plus ouverts à dépenser 150 $ pour des frais de livraison gratuites.

Il est aussi nécessaire de mettre en œuvre des stratégies de up-selling afin d’optimiser la stratégie précédente.

Inclure la livraison dans le prix du produit

Voilà une autre bonne stratégie à envisager l’utilisation. Ajouter directement les frais de livraison gratuite sur le prix du produit visé.

Cette tactique est grandement efficace avec les produits qui n’ont pas ou peu de concurrence, pouvant amener une multiplication par 2 du taux de conversion.


3) Limiter la livraison gratuite

Offrir la livraison gratuite à tous l’ensemble de vos produits. Ce n’est pas une bonne stratégie rentable : il vaut mieux  limiter son usage en fixant plusieurs conditions qui vous avantage subtilement.

Voici quelques exemples simples :

  1. La livraison gratuite en saison : offrez gratuitement les frais de livraison à vos clients lors des périodes des Fêtes de fin d’année ou les soldes.
  2. La livraison en magasin : 35 % des consommateurs sélectionneraient la livraison gratuite en magasin s’ils en avaient la possibilité. N’hésitez donc pas à mettre ceci en place si vous possédez un magasin physique.
  3. Livraison gratuite réservée seulement aux membres : si vous utilisez un programme fidélité, la livraison gratuite seulement pour les membres. Ceci peut être un très beau cadeau à offrir à vos clients membres.

4) Rendre la livraison rapide plus attirante

Dans cette section, il ne s’agit pas de rentabiliser votre stratégie de livraison gratuite à proprement parler. Mais inciter vos clients à choisir une service de livraison plus rapide (et donc payante).

Alors, vos clients seraient disposés à ajouter 5 $  à leur facture. Afin qu’on leur livre des vêtements en un seulement 1 jour. Et ajouter 20 $ de plus pour une livraison rapide de mobilier ou tout autre article de grande taille.

Les acheteurs masculins, et aussi les jeunes (Milleniaux), sont plus disposés à payer un surplus.  Pourquoi? Afin d’obtenir leurs achats plus rapidement.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Publicités AdWords : les résultats par secteur d’activité

Publicités AdWords : les résultats par secteur d’activité 0

Légende de la Une :  Résultats Adwords / Résultats naturels

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.codeur.com, https://www.acquisio.com
Image à la Une : conception de Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia

Si vous vous engagez dans des campagnes PPC avec Google AdWords.  Vous vous posez cette question? Probablement peut-être si vos frais et vos chiffres sont dans la moyenne des annonceurs de votre domaine d’activité.

Ceci est pertinent,  car une étude réalisée par Acquisio a fait l’analyse de 50 000 campagnes AdWords dans plus d’une douzaine de secteurs d’activité, pour pouvoir enfin déterminer pour chacun les valeurs moyennes de quatre indicateurs spécifiques :  le taux de clic (CTR),le coût par clic (CPC),  le coût par acquisition (CPA) et le taux de conversion (CVR).

Cette analyse compare aussi les résultats selon que l’annonceur a utilisé ou non le machine learning pour ses campagnes. Une méthode afin d’évaluer l’efficacité des techniques d’optimisation en lien avec l’intelligence artificielle.


Adwords qu’est-ce que c’est ?

Google AdWords est une plateforme de publicité très prisée auprès des entreprises car elle permet d’afficher des annonces publicitaires en première page des résultats de recherche sur Google, du jour au lendemain. … La diffusion des annonces publicitaires. Le prix d’une annonce publicitaire se calcule par l’achat de un ou plusieurs mots clés. Le coût de chacun des des mots clés peut varié selon leur popularité ou votre secteur d’activité.

Le coût par clic (CPC)

Les secteurs tels que l’éducation et de la finance ont un coût par clic haut et onéreux /(5, 27 $ et 5, 19 $). Mais  en utilisant la machine learning, le secteur juridique atteint un CPC record de 10 $

Plusieurs secteurs d’activités comme le tourisme, la vente au détail, l’alimentation ou encore l’immobilier conservent des coûts par clic plus bas en général (en dessous de 2 $), avec ou sans machine learning.


Le taux de clic (CTR)

En ce qui concerne le taux de clic sur les annonces, les meilleurs secteurs sont :

  1. L’immobilier, avec un CTR de 7, 58 % ;
  2. Le tourisme (6, 17 %) ;
  3. Les soins pour animaux (5, 01 %).

L’éducation est encore une fois à la traîne avec un taux de clic de 2, 75 %, de même que la finance (3, 25 %).

Enfin bref, l’utilisation du machine learning a un réel impact positif sur certain secteurs :

  1. L’automobile, avec un CTR de 6, 09 % (contre 4, 87 % sans machine learning) ;
  2. La vente au détail, avec un CTR de 4, 39 % (contre 3, 49 % sans machine learning).

Le coût par acquisition (CPA)

Le coût par acquisition démontre le prix payé par les annonceurs pour chaque nouveau prospect ou client qu’ils obtiennent grâce à AdWords.

Encore une fois, les résultats varient fortement en rapport avec le secteur d’activité. Dans ce trio de tête, nous retrouvons :

  1. Le secteur juridique avec un CPA de 200, 16 $ ;
  2. L’éducation, avec 134, 64 $ ;
  3. La finance, avec 98, 99 $.

En revanche, les secteurs d’activités ayant les CPA les plus faibles sont :

  1. Le tourisme (18, 01 $) ;
  2. Les soins pour animaux (27, 41 $).

il est également vrai de dire que, dans la majorité des cas, l’usage du machine learning entraîne un forte baisse du coût par acquisition CPA.


Le taux de conversion (CVR)

Le taux de conversion, correspond au nombre de conversion rapporté. Il est en rapport avec le nombre de clics sur une publicité. Il est aussi un autre facteur important à regarder et à tenir compte.

  1. Les services professionnels obtiennent le meilleur pointage et résultat avec un taux de conversion de 7, 88 %, suivis de près par le tourisme (7, 37 %).
  2. En queue de peloton, on retrouve le secteur de l’alimentation avec un CVR de 1, 93 %.

Une fois encore, le machine learning a eu un impact majeur sur le taux de conversion, particulièrement dans le secteur de l’automobile où le CVR  fait un bond  de 4, 41 % à 16, 77 %.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Rédaction Web :  5 raisons de faire appel à un rédacteur

Rédaction Web : 5 raisons de faire appel à un rédacteur 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.codeur.com,

Image à la Une : courtoisie de https://www.redacteur.com


Rédaction Web

Telle une vitrine de magasin, votre site Internet doit sans cesse proposer de nouveaux contenus.

Par ailleurs, la rédaction de votre contenu est le pilier incontournable de la fidélisation de vos clients. Bon vulgarisateur, rédacteur créatif de talent, soucieux du SEO et de votre classement, le rédacteur Web pigiste s’impose comme le partenaire nécessaire et essentiel de votre entreprise ou de votre organisation présente sur Internet.

Engagez un rédacteur Web à la pige  ?

La réponse est oui! Avez-vous une autre question  ? Afin de mieux vous répondre, même si vous détenez touts ce qu’il faut pour devenir un bon rédacteur Web. Il est tout de même préférable que vous engagiez un rédacteur pigiste.

Rédiger de bons billets prend beaucoup de temps, du temps précieux que vous ne pouvez pas  consacrer à votre activité principale, si vous créez vous-même vos articles. Même si vous avez un employé à l’interne. Un professionnel de la Rédaction Web externe viendra mieux épauler votre employé.

profession pigiste

Résultats  :

  • vous ne publierez plus de manière sporadique en période de vacances
  • vous vous octroyez les services d’un professionnel qui vous amène son expérience et sa vision extérieure sur votre entreprise et votre stratégie de contenu 

Voici les avantages de contacter un rédacteur pigiste ?


1. Économisez du temps et de l’argent

Collaborer avec plusieurs rédacteurs est un gage de régularité et de sécurité. Un atout majeur sur vos missions ou afin de réaliser des publications régulières, le rédacteur pigiste permet d’augmenter votre cadence de publication. En demande par les professionnels du commerce électronique pour la mise en ligne de leurs nouveautés, on les utilise afin d’alimenter régulièrement un blogue. Votre avantage ? Publier régulièrement du nouveau contenu, augmenter votre visibilité et votre accessibilité, surtout ne payer que pour les textes commandés.


2.Vous recevevrez des articles optimisés au maximum

Le rédacteur professionnel connait bien le Web.  Il s’intéresse à tous les aspects de la rédaction Web et parmi ceux-ci, il y a le référencement naturel (SEO). Champ lexical plus grand, mots clés des plus pertinents, structure du texte… le professionnel  s’arrête sur ce qui pourrait sembler être anodin pour un débutant, mais qui influence beaucoup sur le référencement du texte.


3. Fidélisez vos clients et prospects

La visibilité sur Internet passe par le contenu. Publier souvent des articles de blogue, des statuts sur vos médias sociaux ou envoyer des infolettres sont des actions nécessaires afin de fidéliser votre clientèle et attirer de nouveaux prospects. En confiant votre travail à un rédacteur pigiste tel Éric St-Gelais Web Design Et intégration Multimédia , vous vous assurez de fournir aux internautes des textes de bonne qualités. Guidé par votre passion vous pouvez parfois manquer d’objectivité sur ce qui touche à vos activités. Un bon rédacteur pigiste saura bien répondre à vos consignes, mais aussi apte à vous proposer une bonne stratégie.


4. Améliorez votre stratégie de publication en Rédaction Web

Inutile de jouer à l’autruche. Derrière la publication d’un billet de blogue ou l’envoi d’une infolettre , le but réel est  d’augmenter vos ventes. Le rédacteur pigiste sait comment rendre votre contenu intéressant, pertinent et attractif aux yeux des internautes et vos clients ou de vos prospects. Il tente de susciter l’intérêt afin de créer l’envie. Ce qui est un art que seuls les meilleurs rédacteurs possèdent.


5. Travaillez votre image de marque par la Rédaction Web

Votre blogue s’adresse en premier lieu à vos clients. Mais aussi à de nouveaux visiteurs. Même s’ils n’ont pas besoin de vos produits ou de vos services dans l’immédiat, pourront peut-être un de ces quatre faire appel à vous. Le rédacteur pigiste vous aidera à fidéliser vos lecteurs qui sont intéressés par vos activités. En publiant constamment du contenu qui leur parle, cela vous aide à mieux positionner votre site Web sur la toile. Et donc, votre entreprise ou votre organisation, devient un acteur de référence sur le marché de votre domaine d’activité.

Vous songez de faire appel à un rédacteur pour renforcer votre équipe ou pour rédiger l’intégralité de votre contenu ? Éric St-Gelais Web Design Et intégration Multimédia est la solution facile. Commandez rapidement vos textes et profitez d’une offre incroyable.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.


Médias sociaux : 5 astuces pour animer votre page

Médias sociaux : 5 astuces pour animer votre page 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.codeur.com, https://www.definitions-marketing.com

Image à la Une : conception de Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia


Augmenter la visibilité de votre entreprise, développer son activité et recruter de nouveaux employés et  nouveaux clients, sont les raisons majeures de votre présence visible sur les médias sociaux.

Pourtant, aussitôt que votre page ou votre profil sont publiés, les résultats n’arrivent pas seuls et en criant lapin.

Afin d’atteindre vos objectifs fixés, vous vous devez d’animer régulièrement et constamment votre page, grâce à une stratégie efficace sur les réseaux sociaux.Comment faire cela ? Je vous délivre 5 astuces pour donner vie à vos pages Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin ou Snapchat.


1. Diversifiez vos formats de publication (photo, vidéo, carrousel, animation…)

Le saviez-vous ?

Lors de mon dernier entretien avec un gourou du marketing, celui-ci m’a affirmé que les formats les plus efficaces sont les vidéos, les carrousels (notamment pour les e-commerces) et les diaporamas. Les images, les liens et les statuts seuls viennent en dernier. Cependant, Facebook adore dès qu’une page utilise plusieurs formats disponibles et la diversification.

Pour les abonnés, cette même diversité est très prisée. Elle empêche qu’ils se lassent de votre page.

Évidemment, ici nous parlons bien de Facebook, mais n’hésitez pas à alterner et modifier régulièrement le type de publication sur Instagram (photo, vidéo, story, galerie), Linkedin (lien, photo, vidéo, article) ou encore Twitter (lien simple, lien avec image, vidéo, sondage).

Enfin bref, le fait de varier vos formats de publication vous aide à mieux évaluer les préférences de vos abonnés, afin d’optimiser votre stratégie dans le futur.


2. Publiez régulièrement

Trop publier, c’est comme pas assez! Vos publications doivent simplement demeurer à un rythme constant. La régularité observée et la qualité des contenus sont les clés du succès sur les médias sociaux.

Par contre, dès que vous partagez une publication, la portée de la précédente diminue.

Mes conseils

Créez des rendez-vous avec votre communauté en les habituant à un type de publication le lundi et le jeudi, par exemple. Un autre type le mardi mercredi et vendredi. Ainsi, limitez-vous à une publication par jour sur Facebook et Instagram. Pour les autres plateformes (Linkedin, Twitter, Snapchat, Pinterest), vous pouvez aller jusqu’à 3-4 statuts quotidiens.

3. Publiez sur des sujets tendances et sur l’actualité

Qui jase de stratégie sur les médias sociaux parle aussi de suivre à la lettre un calendrier éditorial bien ficelé. C’est la norme, mais n’oubliez surtout pas d’intégrer une place pour l’actualité !On ne sait jamais quand, une information, un buzz ou un événement important peut surgir de nulle part.

Mettez-vous au newsjacking et détournez l’actualité vers votre page.

newsjacking médias sociaux

Pour faire cela,  une veille constante afin de récupérer stratégiquement des informations tendances .

Prenez garde !!! Vous ne devez pas publier sur tout et n’importe quoi ! Mettez à profit les actualités en lien avec vos activités professionnelles, vos produits, vos services ou celles que vous pouvez détourner de façon originale, décalée afin de mieux dynamiser votre ligne éditoriale et votre page.


4. Mettez vos abonnés à contribution

Comment ? En leur ouvrant la porte de votre activité.

Demandez-leur de participer à la vie de votre entreprise en partageant, par exemple, un recrutement en cours, un concours ou une offre incroyable.

Que pensent-ils de votre nouvel emballage, quelle est leur opinion sur un nouveau produit ? Que croient-ils qu’on devrait lui ajouter ? Posez-leur des questions afin de recevoir leurs avis.

Échangez avec vos lecteurs et obtenez des retours par le biais de sondages, de concours et votes, qui dynamisent votre stratégie sur les médias sociaux, tout en vous permettant d’améliorer vos offres.


5. Publiez des contenus originaux

On le sait tous, les médias sociaux, ce n’est que du partage. Mais franchement, la même information partagée et repartagée, cela peut devenir ennuyeux pour les internautes !

Ne vous contentez pas de reprendre ce qui a déjà été fait maintes fois : ajoutez de la valeur à vos publications pour garder l’attention de vos abonnés.

Éveillez, allez chercher et maintenez leur attention avec des contenus visuels inédits, de bonnes informations exclusives, des photos et images originales ainsi que des conseils qu’ils auront envie de partager avec leurs amis.

Enfin bref : afin d’animer constamment vos pages sur les médias sociaux et de recruter toujours plus de futurs clients. Diversifiez vos publications, commentez l’actualité et n’ayez pas peur d’inciter vos lecteurs de passer à l’action. Vos pages de médias sociaux deviendront des espaces d’échange, ce qui profitera à votre image de marque, votre visibilité et votre notoriété.

Besoin d’être accompagné dans la mise en place d’une stratégie sur les réseaux sociaux ? Contactez-moi pour la rédaction de vos contenus numériques de qualité Web.


 

Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.