site Internet

Web Designer : Artiste ou technicien ???

Web Designer : Artiste ou technicien ??? 0


Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia,

https://www.reussirmavie.net , CÉFRIO

Image à la Une : courtoisie de https://www.reussirmavie.net


Web Designer : C’est un professionnel du Web qui voltige entre les talents artistiques, notamment esthétiques et visuels, et la subtilité et la technicité du monde numérique. Avec la révolution du Web, le Web Designer a supposément un bel avenir… À une seule condition! De demeurer à la fine pointe des nouveautés et tendances du jours et autant qu’en formation technique constante.


Beaucoup d’étudiants (et d’étudiantes) rayent encore facilement les métiers du Web de leurs projets d’avenir. Fort probablement par pure ignorance. “Je déteste l’informatique !” “Je ne veux pas passer ma vie devant un écran…”, “je suis nul en maths…” Se disent-ils .

C’est ignorer en particulier toute la branche créative et graphique qui permet d’exercer des talents artistiques sur les outils et canaux digitaux. Le Web Designer est l’une des quelques professions qui n’existaient même pas il y a 30 ans et qui offrent aujourd’hui de beaux débouchés.  

Le rôle du Web Designer ? C’est de créer et de concevoir l’ensemble des éléments d’un site Web. Dont le graphisme, le contenu, l’ergonomie et la bonne fonctionnalité du site ou d’un produit sur une page Web. Pour vous présenter la profession, donnons la parole aux jeunes Web Designers comme Solène.


Les qualités variées décrites par Solène : talents visuels, aisance technique, bonne communication et rédaction

Ce que souligne Solène, en premier lieu, il faut détenir une bonne sensibilité visuelle, s’intéresser aux nouvelles tendances graphiques du jour, ce qui demande une ouverture culturelle multiple. Si vous aimez faire de la photo, visitez des expos, peignezou dessinez dans vos temps perdus. Vous détenez sans aucun doute ce talent en vous.

Par la suite, vous devez aussi maîtriser les outils actuels de création en ligne. Ce qui suppose de bien être à l’aise avec les logiciels professionnels et savoir les utiliser, sans jamais oublier, qu’une fois sorti de la formation, que vous travaillerez toute votre vie de la même façon ! 
“Il faut se tenir à jour et ne pas devenir obsolète et ne pas avoir peur de se former sans cesse”, soulignent tous les Web Designers.

Enfin bref, le webdesigner doit tenir compte des demandes de ses clients. Il se doit absolument être à l’écoute, s’imprégner de leurs marque de commerce, intégrer leurs contraintes et leurs demandes si possible (ce qu’on appelle un “cahier des charges”). Il faut donc avoir des qualités relationnelles. Ses qualités sont : être curieux, patient, et savoir faire des propositions adaptées. Pas question de s’enfermer dans sa bulle ou dans une tour d’ivoire tel un grand artiste génial et incompris !



Lire aussi : 

Quelles écoles pour les métiers du web ? (France seulement)


Employé ou travailleur autonome ?

Très souvent, les jeunes Web Designers débutent comme simple salariés dans une boîte spécialisée dans la création de sites Internet ou de communication. Ce sont en effet les structures qui offrent le plus d’offres d’emploi de Web Designers.

Lire Aussi…

https://www.ericstgelais.net/agence-ou-pigiste-comment-bien-choisir/


Après quelques années dans une boîte, plusieurs Web Designers décident de s’installer à leur compte comme travailleur autonome (freelance).

Maintenant avec le télé-travail, la profession offre beaucoup plus de souplesse sur les heures de travail et aussi du lieu. Si vous envisagez par exemple, de vivre un jour à la campagne, Le Web Design est une sérieuse option à envisager. Toutefois, vous devez entretenir un réseau de clients . Ce qui implique : savoir se faire connaître, savoir obtenir et négocier des contrats. Se spécialiser ou porter plusieurs casquettes pour certains…

Enfin bref, plusieurs Web Designers désirèrent demeurer salariés afin de travailler dans une équipe. Certains peuvent même être recrutés par une grande firme : un média majeur, un grande banque, le gouvernement, une fédération professionnelle etc… Mais touts ces types d’emplois sont d’une raretés incontournables, d’où l’intérêt de porter plusieurs casquettes c’est à dire, détenir plusieurs compétences numériques complémentaires.

De nombreuses évolutions possibles

Puisque le Web Design est une réelle profession spécialisée. Le Web Design évolue avec d’autres métiers assez proches de lui qui peuvent ainsi constituer des pistes d’évolution. Le Web Designer est proche de l’ergonome. Il tente aussi de se spécialiser dans l’expérience utilisateur (UX/UI Design), qui cherche à offrir une navigation simple et fluide sur un site ou une application mobile.

Dans les grosses boîtes ou agences, ces deux facettes de la conception sont des métiers distincts. Mais dans les plus petites agences, on demande souvent au Web Designer d’avoir aussi l’oeil sur l’ergonomie du site.

Le Web Designer travaille aussi de près avec l’intégrateur Web, s’il ne l’est pas lui-même, qui va “coder”, c’est-à-dire réaliser techniquement le site Web avec le langage informatique aproprié pour ses fonctionnalités et pour ainsi le mettre en ligne avec tout le visuel créé par le Web Designer. Le graphiste Web qui, lui aussi maîtrise ces langages, aura donc une casquette de plus sur sa tête afin de devenir freelance ou démarrer sa propre agence.

Enfin bref, une panoplie de spécialités s’ouvre devant lui. Il pourra évoluer vers le marketing digital et les métiers de la communication, mais aussi la création d’image 3D, de jeux vidéos ou d’applications mobiles. A moins qu’il soit à l’aise dans la coordination, le management, et évolue vers des postes de chef de projet multimédia.


Quelles formations pour ce métier ?

L’avantage, comme pour tous les “nouveaux” métiers, est que les parcours de formation possibles sont très variée. 

Etudes courtes ou longues ?
On peut devenir Web Designer en faisant des études secondaire, collégiales ou universitaires

Mais on peut aussi se diriger vers ce métier à partir d’un autre domaine en faisant une spécialisation plus courte, par exemple une licence professionnelle d’un an ou même une formation de quelques semaines à quelques mois. Enfin, il existe de plus en plus de formations en ligne…


Y a-t’il des débouchés au rendez-vous ?

La profession offre de nombreuses opportunités, car elle est au carrefour de nombreuses compétences. C’est toutefois une profession “mouvante” qui sera toujours en constante évolution en parrallèle avec tous les supports numériques sur lesquels elle s’applique.Vaut mieux être “attentif, rapide, ouvert et agile” et prêt à évoluer ou constamment se remettre en question.

En revanche pour les jeunes qui se lancent dans le Web Design, les salaires demeurent modestes, du fait de la concurrence entre agences et entre indépendants. Si vous désirez “embellir” votre profil et accéder à des postes mieux payés, on attendra de vous des compétences complémentaires en gestion de projet, direction artistique ou… en développement informatique.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Site Web Gratuit : 36 mauvaises idées

Site Web Gratuit : 36 mauvaises idées 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia ,  Wordpress.org, wpbeginner.com, CÉFRIO

Image à la Une : WordPress.org


Obtenir un site Web gratuit sur Internet est tentant. Le Web regorge de site proposant l’hébergement gratuit de sites Web, même pour WordPress auto-hébergé. La question se pose : quel est le piège? Pourquoi les gens n’utilisent-ils pas une plateforme WordPress gratuite? Dans ce billet, Je partagerai avec vous, 36 exellentes raisons pour lesquelles avoir un site Web gratuit est une très mauvaise idée que vous devriez absolument “ÉVITER”


Qu’est-ce qu’un site Web gratuit?

La majorité des débutants qui désirent créer leur propre site Web souhaitent vivement diminuer les coûts de production et d’hébergement, ce qui est tout à fait normal et compréhensible.

Donc, généralement, vous recherchez le terme “site Web gratuit” sur Google et trouvez de nombreuses pages proposant des services gratuits d’hébergement de sites Web.

La pensée d’avoir un hébergement Web gratuit et de construire votre site sans rien payer est tentante.

Jusqu’à ce que vous obteniez un test de réalité. Une fois que vous vous êtes abonné à ces soi-disant «services gratuits de site Web», vous commencez lentement à découvrir les limitations et nombre d’entre elles se révèlent ne pas être gratuites du tout.

Si vous ou votre ami songez à obtenir un site Web gratuit, arrêtez-vous maintenant. Et lisez ces 36 raisons pour lesquelles les sites Web gratuits sont presque toujours une mauvaise idée.


1. Des sites Web Très très lents

La plupart des hébergeurs de sites Web gratuits mettent des centaines de sites Web partageant le même serveur. Cela rend tous leurs sites Web charger à très basse vitesse. Les sites Web lents créent une mauvaise expérience utilisateur et sont mauvais pour le référencement (SEO).

2. Adresse Web (URL), non significative et non professionnelle

Avoir une adresse de site Web monentreprise.Freewebsite.comne fait pas du tout professionnel. Vos visiteurs de votre site Web et vos clients potentiels trouveraient assez difficile de prendre votre site Web au sérieux lorsque vous ne possédez même pas un nom de domaine approprié à votre entreprise . Exemple : www. monentreprise. com . Et lorsque vous demandez à ces sociétés un domaine personnalisé, vous devez généralement payer une prime, entre 19.00$ et 25.00$ pour un domaine qui coûte normalement 10.00$.

3. Le service d’essai n’est pas vraiment gratuit

Nombre de ces services gratuits sur le site Web s’avèrent souvent être des essais limités. Au bout d’un moment, on vous demande de payer pour cela. Dans la plupart des cas, ce prix est généralement bien plus élevé que les services d’ hébergement WordPress normaux . Si vous avez ajouté une carte de crédit lors de l’inscription, ils peuvent vous facturer sans vous avertir.

4. Frais cachés pour site Web gratuit

Comme toute autre entreprise, ces sociétés de création de sites Web gratuits doivent également gagner de l’argent. Certains d’entre eux facturent à leurs utilisateurs des services supplémentaires comme l’hébergement d’images, les comptes de messagerie, l’accès FTP, le transfert de sites Web, etc. Ces frais sont souvent scandaleusement élevés.

5. Ils peuvent verrouiller vos données

De nombreux utilisateurs qui commencent avec un site Web gratuit, puis souhaitent passer à un service payant, se trouvent dans l’impossibilité de transférer les données de leur site Web. Ces fournisseurs de services ne proposent aucun outil pour migrer facilement votre site. Les utilisateurs finissent par payer des pigistes pour exporter manuellement leur contenu, ce qui peut rapidement augmenter votre facture.

6. Annonces non pertinentes sur votre site Web

La plupart de ces services Web gratuits sont pris en charge par des publicités. Vous créez du contenu et construisez votre site Web, mais ils sont payés pour les annonces. Souvent, ces publicités sont gênantes, intrusives et laides.

Le pire, c’est que parfois vos concurrents avisés peuvent ensuite payer ces sociétés d’hébergement de sites Web gratuites pour les annoncer sur votre site Web. Parlez de saboter votre entreprise.

7. Ils peuvent fermer votre site web

Les termes et conditions de ces services indiquent clairement qu’ils peuvent fermer votre site Web à tout moment sans vous fournir de motif. S’ils arrêtent un site Web, ils ne communiquent généralement pas vos données et ne vous fournissent pas un moyen de sauvegarder votre contenu.

Site non trouvé

8. Ces entreprises peuvent disparaître à tout moment

À tout moment, l’entreprise spécialisée dans les sites Web gratuits peut décider de faire ses valises et de partir. Ils fermeraient simplement leurs serveurs et vous perdriez votre site Web et toutes vos données. Leurs conditions de service leur confèrent une protection juridique complète.

9. Vous allez perdre l’adresse de votre site

S’ils décident de fermer le service ou de fermer votre site Web, vous perdrez votre adresse Web. La plupart du temps, il s’agit d’un sous-domaine associé au service. Vous ne pouvez pas répliquer cette adresse ne redirige pas les utilisateurs vers votre nouveau site ailleurs.

10. Ils peuvent vendre vos informations

N’oubliez pas que ces services doivent gagner de l’argent pour rester dans l’entreprise. En règle générale, si vous ne payez pas, vous êtes le produit.

Ces sociétés trouvent d’autres moyens de gagner de l’argent, telles que la vente de votre adresse électronique, de vos informations personnelles et de l’adresse de votre site Web à d’autres sociétés. Leurs termes et conditions que personne ne lit vraiment leur fournissent une immunité juridique totale.

11. Aucun outil de construction de site

Contrairement à un véritable service d’hébergement Web, ces entreprises offrent des outils et des services très limités à leurs utilisateurs. En utilisant ces outils, le site Web que vous allez créer sera encore plus peu professionnel.

12. Pas de WordPress

Beaucoup de ces services gratuits ne vous permettent pas d’ installer WordPress sur votre site Web gratuit. WordPress nécessite un peu plus de ressources qu’un service de site Web gratuit ne peut se permettre.

13. WordPress limité

Même s’ils vous permettent d’héberger WordPress, leurs serveurs ne sont tout simplement pas capables de l’exécuter. Vous rencontrerez de nombreuses erreurs et cela gâchera votre expérience WordPress.

14. Distribution de logiciels malveillants

Les services de sites Web gratuits sont notoires pour la distribution de logiciels malveillants. Cela pourrait être dû à leur faible sécurité, ou ils pourraient le faire pour des avantages monétaires. Dans les deux cas, cela nuit à la réputation et au référencement de votre site Web.

15. Vous pouvez faire partie d’une ferme de liens

La raison pour laquelle ces services continuent de disparaître, puis de réapparaître, c’est parce qu’ils essaient de générer de l’argent en utilisant des méthodes contraires à l’éthique. La construction de fermes de liens est une de ces pratiques où ils vendent des milliers de pages créées par leurs utilisateurs à des spammeurs, des sites de faux médicaments et de jeux d’argent, des escroqueries en ligne, etc.

16. Bande passante limitée

La bande passante est la quantité de données transférée du serveur au navigateur de l’utilisateur. Cela coûte de l’argent et la plupart des sites Web gratuits ont un plafond de bande passante très limité.

17. Stockage sur disque faible

Les sociétés de sites Web gratuites hébergent des centaines de sites Web partageant le même serveur et les mêmes disques durs. Ils vous donnent généralement un stockage très limité pour stocker vos données. Lorsque vous atteignez cette limite, il vous est souvent demandé de payer pour davantage de stockage.

18. Vulnérable aux tentatives de piratage

Sites Web piratés

En raison d’une sécurité insuffisante, les sites Web gratuits sont souvent plus vulnérables aux tentatives de piratage. Si votre site est piraté, il sera beaucoup plus difficile de le récupérer, car ces sociétés vous accordent un accès très limité à vos propres fichiers et données.

19. Sites HTML uniquement avec un nombre de pages limité

Certaines de ces sociétés de sites Web gratuits n’offrent qu’un nombre limité de pages sur votre site Web. Si vous souhaitez ajouter plus de pages, vous devrez passer à un forfait payant.

20. Faible crédibilité de vos utilisateurs

Lorsque votre site est hébergé sur un service gratuit, vos utilisateurs se sentiront moins enclins à lui faire confiance. Si les utilisateurs ne sont pas à l’aise pour partager leurs informations, le but de la création d’un site Web sera alors totalement annihilé.

21. Choix de design limité

Conception et mise en page

Contrairement à un site WordPress auto-hébergé où vous pouvez choisir parmi des milliers de thèmes WordPress , les sites Web gratuits n’offrent qu’une poignée de modèles mal conçus. Vous ne pouvez pas utiliser vos propres conceptions ou utiliser tout autre design du Web.

22. Pas d’aide ou de service client

Ces sites Web gratuits n’offrent aucune aide aux utilisateurs. Vous devrez configurer vous-même votre site à l’aide d’une documentation très limitée et mal présentée. Vous êtes quasiment seul si vous ne pouvez pas le comprendre.

23. Vous ne pouvez pas faire de publicité ni gagner de l’argent

Même si votre société de création de site Web gratuite diffuse ses propres annonces sur votre site Web, elles ne vous permettent pas de les diffuser ni de gagner de l’argent avec votre site Web. Vous ne pourrez pas ajouter de liens d’affiliation ou ajouter Google Adsense à votre site Web.

24. Il n’y a pas de sauvegardes

Il n’y a pas de concept de sauvegardes régulières sur ces sites Web gratuits. Ils ne sauvegardent pas vos données et si quelque chose de mauvais arrive sur votre site, vous ne pouvez pas restaurer vos données.

25. Difficile de se débarrasser

Les entreprises qui offrent ces services tirent souvent de l’argent d’un contenu créé par des utilisateurs comme vous. Ils rendent intentionnellement difficile la suppression de votre propre site Web. Cela signifie que votre site Web restera sur leurs serveurs et que vous aurez du mal à le supprimer.

26. Pas de statistiques ou d’analyse décente

Avec une bonne société d’hébergement, vous pouvez obtenir des statistiques gratuites sur les visiteurs de votre site. Vous pouvez même installer Google Analytics ou tout autre compteur de trafic. Sur les sites Web gratuits, ils ne vous permettent pas d’ajouter Google Analytics, car ils utilisent leur propre code d’analyse sur votre site Web.

27. Vous serez ciblé par des offres par courrier électronique.

N’oubliez pas que ces entreprises doivent couvrir leurs coûts en gagnant de l’argent en utilisant des méthodes alternatives. Ils vous enverront continuellement des offres spéciales par e-mail. Sans oublier qu’ils pourraient aussi vendre votre adresse email à d’autres sociétés de marketing.

28. Pas de support pour les appareils mobiles

Vous ne pouvez pas mettre à jour votre site Web à partir de votre appareil mobile ou portatif. Les entreprises de sites Web gratuits ont généralement leurs tableaux de bord conçus pour les ordinateurs de bureau. Cela rendra plus difficile la mise à jour de votre site depuis un mobile.

29. Aucune conception sensible

La plupart des entreprises de sites Web gratuits proposent des conceptions de sites Web très anciennes et qui ne fonctionnent pas sur les téléphones mobiles. Les utilisateurs mobiles génèrent une part importante du trafic Internet. En ne disposant pas d’un design réactif, vous perdrez tous ces utilisateurs.

30. Pas d’email de marque

Vous ne pouvez pas créer de comptes de messagerie avec votre propre nom de domaine. Cela signifie que vous devrez utiliser votre compte de messagerie gmail ou hotmail, qui n’a pas l’air très professionnel.

31. Pas de formulaire de contact ni d’envoi d’email

Chaque site Web sur Internet a besoin d’un bon formulaire de contact . Ces entreprises de sites Web gratuits ne disposent d’aucun moyen d’ajouter des formulaires de contact personnalisés. Vous ne pouvez pas non plus transférer des courriels reçus sur leurs propres scripts de formulaire mal configurés.

32. Fonctions de téléchargement de fichiers limitées

Avec les sociétés d’hébergement payées, vous pouvez télécharger un nombre illimité de fichiers sur votre site en utilisant un client FTP ou un programme de téléchargement multimédia dans WordPress. Les entreprises de sites Web gratuits ne vous proposent qu’une interface Web sur laquelle vous pouvez télécharger un fichier à la fois.

34. Pas de moyen de configurer les redirections

Avec WordPress, vous pouvez configurer la redirection de différentes manières. C’est un moyen très utile de conserver les scores de référencement de votre site. Avec les sites Web gratuits, vous ne pouvez configurer aucun type de redirection. Même si vous passez ultérieurement à un service payant, vous ne pourrez pas rediriger les utilisateurs de votre site Web gratuit.

35. Investir du temps sur un site Web gratuit n’est pas judicieux

Si vous avez l’intention sérieuse de créer quelque chose sur le Web, vous ne devriez jamais commencer avec un site Web gratuit. Comme vous l’avez lu dans cet article, elles ne sont pas fiables, peu sûres, difficiles et limitent considérablement vos options de croissance.

36. Pas même pour la pratique

Les sites Web gratuits sont terribles, même si vous voulez simplement pratiquer.

Bonnes alternatives à un site Web gratuit

La meilleure alternative à un site Web gratuit est bien sûr un site Web payant. De nombreux services d’hébergement proposant l’ hébergement WordPress à des coûts très bas.


Il serait également utile que vous lisiez: Pourquoi WordPress est-il gratuit, quels en sont les coûts et quel est le piège?

J’espère grandement que cet billet vous a aidé à comprendre pourquoi la création d’un site Web gratuit est une très mauvaise idée. Voici quelques bonnes raisons expliquant pourquoi vous devriez utiliser WordPress .

Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?
Alors n’hésitez donc pas à compléter notre article avec vos propres conseils en commentaires 
Laissez-nous vos commentaires ci-dessous. 

Site Internet : design ou contenu quoi faire en premier ?

Site Internet : design ou contenu quoi faire en premier ? 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, www.aurone.com
Image à la Une : courtoisie de https://slash-it.ne

Regardez un site Internet avec un bon contenu et avec un beau design, puis unissez-les avec précaution. C’est la solution idéale dans un monde idéal afin de réaliser un site Internet très convaincant.

Néanmoins, dans le monde du Web, il existe de plus grandes nuances dans l’interaction entre le design et le contenu. regardons-les et voyons de quelle façon créer votre contenu et réaliser le duo dynamique parfait.


Contenu et design : Le livre et sa couverture

Nous entendons souvent «ne jugez pas un livre par sa couverture ». Mais, il est tout à fait normal que les internautes soient en premier lieu, attirés par la présentation visuelle. Ensuite, ils regardent (ou non) au contenu. Quand il s’agit de pages Web, comme dans la vie, la première impression est primordiale et elle est généralement créée par les images, ainsi que vos titres.

Par la suite, en quelques millisecondes, les usagers décident s’ils veulent en voir un peu plus et lire votre l’histoire. Alors, le livre et la couverture devraient être tout aussi bien songé. Ils devraient s’unir ensemble afin de propager votre message aux internautes, conduisant progressivement à l’appel à l’action (call to action). Vos images, vos couleurs, vos polices de caractères, vos graphiques et tous vos éléments de conception doivent être liés par un texte pertinent et convaincant.


Qu’est-ce qui vient en premier sur un site Internet?

Le design ou le contenu ?

Malgré leurs égalités en contenu et en design. Il faut absolument débuter votre site internet par quelque chose. C’est pour cela qu’ il y a de multiples rencontres et discussions interminables quant à savoir lequel d’entre eux, le contenu ou le design,  viendra en premier. C’est comme l’œuf ou la poule.

Les rédacteurs et créateurs de contenu devraient-ils d’abord rédiger tous les textes, ensuite, les concepteurs les placent dans des blocs visuels, ou le contraire? Regardons bien ce qui se passe dans divers exemples typiques et ce qui est à faire afin d’éviter les problèmes ou améliorer la navigation et l’interaction.


Exemples fréquents dans la relation entre le design et le contenu

Situation A : Concevoir le Design avant le Contenu

Souvent, les rédacteurs œuvrent avec des maquettes déjà toutes prêtes. C’est vrai quand c’est le moment de créer les pages Web principales du site Internet, telle la page d’accueil ou les pages de fiche de produit. Sur les maquettes vous percevez les zones de texte fictif d’une structure particulière et le nombre de symboles.

Alors, les rédacteurs sont obligés de s’adapter à cette maquette. Leurs désirs de créativité sont limitées. La rédaction forcé dans des cadres stricts demeure souvent un peu plus artificielle. Souvent, les auteurs aiment mieux décrire un nombre différent de sections de texte, écrire plus de détails sur des sujets plus particuliers, etc.

A lire aussi: Gagner des milliers de dollars en créant le prototype avant de passer au codage


Situation B : Le Contenu avant le Design

Souvent, les concepteurs ont aussi un texte prêt à insérer. Ceci parce qu’ils demandent à voir le contenu en premier. Ou, soit parce que le contenu arrive tout d’abord en premier. Néanmoins, le créateur pourrait bien avoir quelques idées sur ce contenu illustrant.

Exemple, ils pourraient avoir en tête une belle infographie d’une structure particulière, et aimeraient que le contenu s’y adapte. Mais cela implique une réécriture pour le rédacteur, ce qui aurait pu être évité.


Situation C : Le Contenu et le Design sont séparés

C’est l’option la plus douteuse. Les concepteurs et les rédacteurs de site Internet travaillent parallèlement, sans réellement se parler. Ils sont soumis à des délais, ou la communication dans une équipe laisse beaucoup à désirer. Résultats, le visuel et les textes ne correspondent pas du tout. C’est influencé par le fait que les concepteurs créatifs utilisent la pensée associative dans leur travail, et ils peuvent faire des associations complètement différentes avec un même sujet.


Vos solutions

La communication de votre équipe sera la clé de votre succès. Ceci pourrait bien inclure du brainstorming, des échanges d’idées des deux côtés, des maquettes ou de petites ébauches de contenu, travailler par itérations jusqu’à arriver à un bon résultat au final.

Cela ne signifie pas qu’une publication avec une image à la Une nécessite une rencontre. Mais, selon la complexité et le type de travail, la communication peut changer d’une  question comme « Comment le voyez-vous ? Vous avez des idées ? “, pour une coopération en plusieurs étapes.

Se partager les premiers résultats et être prêt à faire des changements en fonction des commentaires des autres membres de l’équipe est important.

Pour les tâches à moyen et long terme impliquant le contenu vs la conception, le format de réunion est  parfois très utile.

De bonnes discussions bien planifiées permettront de faire des économies de temps sur les corrections tardives. Les concepteurs et les rédacteurs doivent comprendre d’avance ce qui sera demandé comme projet.

Il faut noter que les rédacteurs et les concepteurs, en tant que créatifs, sont ouverts à la critique. Mais ont aussi tendance à mettre leur cœur dans une certaine idée fixe. Alors, l’atmosphère amicale des réunions, le respect, les commentaires bien argumentés et le désir de tous les participants d’atteindre le même but ultime sont très importants.

A lire aussi: 7 outils de prototypage pour les Designers


Enfin bref…

J’espère que cela va vous aider à améliorer l’interaction entre votre contenu et la conception du site Internet. Afin de passer votre message à vos utilisateurs !

Moi, Je préconise les pratiques simple et efficaces. Alors, si vous collaborez avec moi pour des services de développement ou de refonte de site Internet, vous savez maintenant que tout le travail sur votre projet sera parfaitement cohérent et que la relation entre les membres l’équipe sera fructueuse.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.