SEO

Positionnement Amazon : optimisez vos mots-clés.

Positionnement Amazon : optimisez vos mots-clés. 0


Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia

https://www.codeur.com , 

Image à la Une : courtoisie de 
https://referencement-pme.ca


Il est certainement de mise de convoiter un bon positionnement sur Amazon. En atteignant la première page des résultats de recherche sur Amazon, vos ventes prenderont un essor certain. Mais pour obtenir ces résultats, il vous faut premièrement optimiser vos mots-clés.

Les premiers résultats affichés sur la première page d’Amazon, lorsque’un Internaute cherche un produit, est LA place de choix pour tous les e-commerçants.

De la même manière que les moteurs de recherche comme Google, le bon positionnement convoité mène assurément à une hausse des ventes notable. Plus de consultations sur vos pages, votre blogue, plus de conversions, donc plus de ventes. Il ne fait aucun doute qu’atteindre cette place de choix est essentiel et doit absolument faire partie de vos priorités.

Voici donc mes astuces afin d’optimiser vos mots-clés et augmenter vos résultats et vos ventes.


1. Des algorithmes en constante évolution

Comme Google ou tout autre moteur de recherche, Amazon met à jour et modifie constamment l’algorithme de son moteur de recherche.

Cependant, il est possible de distinguer certains critères


2. Amazon : un algorithme en constante évolution

À l’instar de Google, la plateforme de vente américaine ajuste et modifie en permanence son algorithme de recherche.

Néanmoins, il est essentiel d’appliquer certains critères de bases afin de mieux classer de vos produits dans les résultats affichés.

Parmi ceux-ci on peut nommer :
  1. Nombre de ventes déjà réalisées
  2. Popularité et évaluation du vendeur
  3. Qualité des mots-clés associés au produit

3. Amazon : Utilisation des mots-clés

Afin qu’Amazon évalue votre produit et par la suite, le propose aux internautes, il est nécessaire d’utiliser de bons mots-clés.

Pour faire pencher la balance de votre côté, il faut vous orienter vers des mots-clés à longue traîne. Je veux dire, des mots-clés utilisant 3, 4 mots ou même plus offrant aux vendeurs de mieux définir plus précisément son produit ou son offre.

Il y a 2 avantages à cela :
  1. Amener plus de spécificité à votre produit et améliorer vos résultats et vos chances d’apparaître plus rapidement.
  2. Se démarquer de la concurrence. Surtout si vos concurrents sont déjà bien positionnés sur la requête visée.

4. Bien définir vos objectifs afin de trouver les meilleurs mots-clés

En débutant votre liste de mots-clés, il est essentiel de vous questionner fortement sur l’objectif principal.

Désirez-vous augmenter les résultats de recherche pour vos produits ? L’ultime but serait-il de vous démarquer de vos concurrents et même les surpasser ?


5. Faîtes une liste de mots-clés pertinents

Trouver les termes populaires de la catégorie de produits visée, pour vos mots-clés courts et ceux de longue traîne. C’ est une méthode courante gagnante.

Cependant, d’autres moyens peuvent vous aider et sont disponnibles pour cette tâche. Il existe un logiciel d’analyse qui est basé sur l’I.A. (l’intelligence artificielle). Il vous permettra de mieux analyser et de mieux déterminer les mots-clés utilisés par vos visiteurs et déjà utilisée par votre concurrence.

Il y a déjà plusieurs outils d’analyse de mots-clés existant exclusivement pour Amazon. Ils sont gratuits ou payants.

Parmi ceux-ci on peut nommer :
  1. Uberseller
  2. Sonar
  3. Sistrix
  4. Scientific Seller

Pour l’outil Keyword Planner de Google, qui est aussi recommandé, mieux vaut ne pas l’utiliser pour des ventes exclusivement Amazon.

Effectivement, la manières dont les internautes effectuent leurs requêtes sur Google ou Amazon diffère beaucoup. Les bons résultats de vos mots-clés obtenus grâce au Keyword Planner est, par conséquent, souvent décevante. Donc ne mélangez pas les deux .


6. Gardez une bonne répartition des mots-clés dans votre offre

Une offre de produit sur Amazon comprend un titre, une liste à puce, une description et un backend dont je parlerai un peu plus bas.

Afin de créer et rationaliser votre offre, débutez avec une liste de vos mots-clés choisis pour cette offre. Triez-les selon leur importance et ajoutez-les au fur et à mesure. Les derniers seront placés dans le backend.

Le titre de l’offre

Pour votre classement, le titre de l’offre ne comprend pas plus que la liste à puces. Inutile alors de bombarder le titre de mots-clés.

Vaut mieux créer un titre court et clair, qui permettra aux usagers de rapidement repérer votre offre et alors visiter votre offre directement sur votre page. Les champs disponnibles disposent d’une limite de caractères. Cette limite dépend de la catégorie de vos offres de produits.

La liste à puces

Son rôle est de présenté un produit attractif, d’en faire la description le plus précisément possible et d’y intégrer certains de vos mots-clés qui n’étaient pas présents dans votre titre.

produit-amazon

Description

Il faut absolument savoir qu’Amazon affiche en priorité les produits qui se vendent bien, vaut mieux bien réussir sa description  afin de convertir le plus de clients possible.

Parmi les moyens souvent utilisés et qui fonctionnent bien, la mise en situation du produit en est une excellente. Pour se faire, vous devez tenter à créer un contexte auquel l’internaute pourra facilement s’identifier au produit et permettre ainsi de voir en quoi cette offre va correspondre au besoin de votre visiteur.

Mon conseil :

Mettez-vous une limite de 1500 caractères max. pour vos offres. Vos clients potentiels ne seront pas engloutis par un trop plein d’informations.

Enfin le Backend…

Pour finir, il est aussi possible d’avoir recours à des mots-clés cachés dans une limite de 239 octets. Un parfait espace afin d’y ajouter d’autres mots-clés ou y intégrer des variations ou des requêtes mal écrites.

Si cela vous semble un peu floue, n’hésitez pas à faire appel à un expert  pour rédiger vos offres de produits sur Amazon.

Maintenant, vous voilà prêts à bien vendre vos produits sur le plus grand magasin du monde. De bons mots-clés et une offre bien rédigée vous permettront d’avoir toutes les chances de votre côté.

À lire aussi : E-commerce : quels produits vendre sur Amazon ?



Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.


Google : Bien référencer mon site WordPress?

Google : Bien référencer mon site WordPress? 0


Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia
https://fr.followanalytics.com, 
https://www.aurone.com

Image à la Une : courtoisie de 
https://www.aurone.com


Récemment, l’un de mes visiteurs m’a posé cette question : comment améliorer son positionnement de son site Internet sur WordPress avec Google? En premier lieu, c’est surtout le moteur de recherche le plus utilisé de la planète. Les robots de Google savent déceler exactement et automatiquement toutes les nouvelles publications sur tous les sites Web. Dans ce billet, je vais expliquer comment faire afin d’obtenir facilement que votre site WordPress soit bien positionné et bien référencé sur Google.

Toutefois, il survient parfois que votre site Internet ne soit pas automatiquement référencé. Parce que Google est la plus grande source de trafic des sites Internet, il est essentiel que votre plateforme soit visité et répertorié par Google.


Pourquoi votre site WordPress sur Google ?

Tout simplement parce que Google est la plus grande source de trafic et d’internautes pour la majorité des sites Internet. Si vous êtes sérieux au sujet de la création d’un blogue ou d’un site Internet pour votre PME, vous devez répertorier votre site Internet sur Google le plus tôt possible.

Si vous appliquez ces meilleures astuces de WordPress SEO, les Google de ce monde peuvent, avec leurs multiples robots, rechercher votre site Internet par défaut. Cependant, cela pourrait prendre un tout de même un certain temps et vous manquerez certainement de bonnes occasions d’affaires et la chance de recruter de futurs clients.

Ceci exprimé, il est possible d’accélérer ce long processus. Regardons certaines étapes à suivre afin que votre site WordPress soit bien visité et bien répertorié sur Google.


Inscrire votre site WordPress sur Google Webmaster Tools

Pour débuter, il faut se créer un compte sur  Google Webmasters Tools ( aussi nommé La Console de recherche). 


1: Configurez les paramètres dans WordPress pour la visibilité du moteur de recherche

votre inscription terminée sur Webmaster Tools, vous devez valider que votre site Web WordPress est vu par les moteurs de recherche. Vous pouvez valider ceci sur la page Paramètres »Lecture et en descendant jusqu’à l’option Visibilité dans les moteurs de recherche.

GOOGLE
S’assurer que ce n’est pas coché…


N’oubliez surtout pas “Enregistrer les modifications” pour valider vos changements.


>>> A Lire aussi: Comment fonctionne WordPress dans les coulisses

2: Installation de l’extension Yoast SEO

En second lieu, vous devez installer et activer l’extension WordPress Yoast SEO.  

Dès l’activation de cette extension, il s’affichera un nouvel élément dans votre tableau de bord (menu d’administration) WordPress intitulé SEO. Allez-y et pour voir la page des paramètres de l’extension.


Sur cette page, vous verrez l’onglet Outils pour les webmasters. Nous al l’utiliserons afin de connecter la console de recherche Google à votre site WordPress.


>>> A Lire aussi: WordPress: Le top 10 des erreurs à éviter

3: Connexion de la console de recherche Google

Alors que vous avez installé Yoast SEO, vous devez ajouter votre site Internet à la console de recherche Google. Cliquez sur le bouton Ajouter une propriété sur votre compte de la console de recherche Google.

Dans le champ site Web, vous devez ajouter votre adresse URL complète de votre site Internet. Il est essentiel que vous utilisiez l’ URL affiché dans la barre d’URL de votre navigateur, y compris WWW ainsi que HTTPS.
https://www.ericstgelais.net



Dès que vous avez ajouté l’URL, vous accédez à la page de vérification où vous devez valider que vous êtes le propriétaire de ce site Internet. Il existe plusieurs façons que vous pouvez utiliser pour valider la propriété. Le plus simple se retrouve sous l’onglet Autres méthodes appelé «balise HTML». Il vous donnera un ligne méta-code que vous devez copier .

Retournez ensuite à la zone d’administration de WordPress et aller sur SEO » Général. Sous l’onglet Outils pour les webmasters, vous devrez coller ce même code dans le champ Code de vérification Google.


4: Configuration des sitemaps XML

Une fois votre site Web vallidé, vous accéderez à la page SEO » Général du tableau de bord de WordPress, ensuite, cliquez sur l’onglet Fonctionnalités. Vous devez faire défiler le menu jusqu’à l’option sitemaps XML et ensuite l’activer.


** IMPORTANT !!! Cliquez sur le bouton  SAVE CHANGES (Enregistrer les modifications) afin de régler correctement les Sitemaps XML dans WordPress.

Afin d’afficher vos sitemaps XML, vous cliquerez sur le point d’interrogation en lien avec le titre XML Sitemaps. Il affichera le lien que vous pouvez suivre pour voir tous vos sitemaps XML.


Par la suite, vous devrez envoyer votre sitemap XML dans les outils pour les webmasters de Google. Les sitemaps XML aident les robots de recherche Google à mieux trouver et indexer votre nouveau site ou votre nouveau contenu.


>>> A Lire aussi: Les 10 meilleurs tutoriels WordPress pour débuter

5: Soumission du Sitemap XML à Google

Connectez-vous simplement à votre compte la console de recherche (Google Search Console) et choisissez votre site Web.

Vous devrez aller visualiser les sitemaps XML sur le côté gauche de votre écran.


Cliquer sur le bouton Ajouter / Tester le sitemap sur votre écran et ajouter votre adresse URL de plan du site Internet.

Votre fichier de sitemap XML principal est sitemap_index.xml. Il contient des liens vers tous les autres sitemaps XML de votre site Web. Vous devez soumettre ce lien de sitemap XML principal. Google l’analysera automatiquement celui-ci et tous les autres sitemaps XML de votre site Internet.

Ces étapes enfin terminées, vous visiterez maintenant votre compte Google Search Console afin de valider vos annonces. Dès que Google a visité et indexé votre site Internet, vous verrez apparaître des rapports dans sur votre console de recherche.

Un aspect important, trop souvent négligé, qui affecte les classements de recherche est la vitesse de votre site Web. Les sites Internet lents nuisent à l’expérience des internautes et sont régulièrement moins bien classés que les sites Web plus rapides.  


>>> A Lire aussi: 11 outils gratuits pour tester la vitesse de votre site web


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.


Positionnement S.E.O. : comment l’améliorer pour les moteurs de recherche  ?

Positionnement S.E.O. : comment l’améliorer pour les moteurs de recherche ? 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia ,  Wordpress.org, www.codeur.com, CÉFRIO

Image à la Une : www.inaativ.com


En Positionnement S.E.O. (Search Engine Optimisation), la définition de l’autorité de domaine est parfois discutable.

Je pourrais la présenter comme la confiance totale qu’offent les moteurs de recherche (GOOGLE, BING, etc.) à un site Internet. De cette manière, plus l’autorité d’un site Web est élevé, plus son positionnement et ses chances d’être bien référencé augmentent.

Cependant, la question est toujours : Comment augmenter son autorité afin d’être mieux perçu par les moteurs et espérer les premières positions des résultats de recherche ? Et ce, sans se payer des publicités et annonces dans GOOGLE …

Voici tout ce qu’il faut savoir en 5 items.


1) Publiez des contenus riches et variés

Un site Web presque vide et statique ne pourra pas obtenir la moindre autorité par les moteurs de recherche.

Afin d’obtenir une « bonne réputation » par les moteurs de recherche, votre site Internet se doit d’être pourvu d’un contenu et varié.

Cependant, il ne s’agit pas simplement de quantité ou nombre de pages et de mot… Posséder beaucoup des dizaines de pages n’a que peu d’intérêts si celles-ci ne sont pas pertinentes et sans intérêt pour les utilisateurs.

GOOGLE définissent eux-même ce qu’est un contenu de qualité tel un texte simple, clair, précis, bien structuré et avec une valeur ajoutée. L’usage d’illustrations (photos, icones, vidéos…) ainsi que la citation de sources fiables, de liens externes crédibles en notoriété, sont aussi de vrais plus.

En revanche, vos textes doivent être optimisés au maximum pour le référencement naturel (S.E.O.). Surtout !!! Évitez le bourrage de mots-clés… Ne tombez pas dans ce piège ! Utilisez un vocabulaire riche et varié sur le principe du SEO sémantique.

Toutefois, quel est votre intérêt de consacrer temps et argent à la création, publication fréquentes de contenus de bonne qualité et optimisé ?

  • D’entrée de jeu, vos contenus riches et optimisés pour vos usagers vous permettront d’augmenter votre trafic, donc votre autorité et de fidéliser une audience ;
  • Secondo, seulement un bon contenu pourra y recevoir des liens externes (backlinks), ceux-ci ayant un impact important sur l’autorité d’un domaine (voir en bas).

2) Structurez votre site Web

Même si vous parvenez à créer 1000 pages riches et variées, elles n’augmenteront en rien l’autorité de votre site Internet si vous ne les structurez pas correctement.

Comprenez par là que les internautes doivent pouvoir naviguer facilement, rapidement sur votre site et passer facilement d’un contenu à l’autre sans ce perdre.

Pour celà, commencez par organiser vos contenus par catégories et par types : l’internaute doit pouvoir accéder rapidement à ce qu’il recherche et vous devez l’aider à « s’orienter ».

N’oubliez pas non plus le maillage interne. Ceci consiste à relié intelligemment vos contenus en y ajoutant des liens internes vers d’autres pages de votre site Web.

ATTENTION !!! Ne pas inclure un nombre exagéré de liens internes et utilisez des ancres pertinents, comme cela est démontré dans cet article sur le maillage interne.


3) Obtenez de bons ” backlinks ” pour votre positionnement S.E.O.

Vos backlinks, ou liens externes, sont la base et le socle de l’autorité d’un domaine.

Pour mieux visualiser tout ça. Nous pouvons facilement dire que plus un site Web contient de backlinks pointant vers lui, plus son autorité est grande – à condition que ces liens soient qualitatifs.

Afin d’obtenir des liens provenant de sites réputés, la meilleure façon demeure encore de créer des contenus de qualité qui seront beaucoup partagés par les internautes.

Cependant, il y a bien d’autres méthodes à envisager :

  • Le guest blogging ;
  • Le marketing d’influenceur ;
  • L’apparition dans une liste de ressources ou un classement…

À lire :Comment obtenir des backlinks sans même demander ?


4) Faîtes la promotion de vos contenus

Moteurs de recherche populaires

Promouvoir vos contenus va de pair avec l’obtention de ” backlinks “.

Le secret est de partager vos publications sur les médias sociaux afin de gagner des fans qui ajouteront de nombreux clics sur vos publications, générant de plus en plus de trafic vers votre site Web… Donc beaucoup plus d’autorité.

De plus, d’autres canaux de promotion doivent être utilisés, à commencer par l’emailing.


5) Ajoutez et mettez à jour votre contenu

Ce cinquième item est intimement lié avec celui sur la création de contenus de bonne qualité, cependant il mérite que l’on y jette un coup d’oeil.

Les moteurs de recherche comme GOOGLE, BING etc. Ceux-ci adorent les contenus neufs, c’est la vraie réalité, toutefois ils apprécient tout autant les pages régulièrement rafraîchies.

Ne laissez jamais vos contenusdevenir obsolet! Retroussez vos manches et mettez à jour ces vieux articles écrits il y a 3 ou 4 ans dont les informations ne sont plus exactes ou pertinentes… Au bout du compte, l’autorité de votre site Internet n’en sera que supérieure.


Conclusion

Vous l’aurez donc deviné. Développer et augmenter l’autorité de domaine d’un site Web est un travail de moine et de longue haleine. Celui-ci exige en d’entrée de jeu, des efforts constant afin de créer de nouveaux contenu et actualiser les plus vieux.


La création d’articles de blogue de haute qualité ne s’improvise pas. Faîtes appel à un rédacteur professionnel , ma plateforme dédiée à la rédaction créative de contenus.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?
Alors n’hésitez donc pas à compléter notre article avec vos propres conseils en commentaires 
Laissez-nous vos commentaires ci-dessous. 

PME : quelle est l’utilité d’avoir un site web ?

PME : quelle est l’utilité d’avoir un site web ? 0

Article écrit et publié par : Éric St-Gelais
Source: www.  https://www.combustible.ca, Éric St Gelais Web Design & Multimédia
Image à la Une courtoisie de : Freepik

Il de cela une dizaine d’années (une éternité dans le monde du Web), les revenus moyens d’une PME lié à un site Internet en Amérique du nord était plus élevé d’environ 1,5 millions de dollars.

Depuis tout ce temps, l’importance vitale de bien sortir dans les résultats de recherche (se positionner) sur Internet s’est grandement accentuée. Et pour une PME, cela veut dire que vous ne pouvez donc plus vous en passer. Et ce, même si vos revenus sont bons et que vos affaires vont bon train…  Elles iraient beaucoup mieux, un bonus, si vous étiez présent sur le Web!

Voici 6 arguments majeurs qui confirment l’utilité d’avoir un site Web pour votre PME.


1. Répondez à la demande des internautes et des consommateurs 

Plus de 89 % des consommateurs se renseignent sur le Web avant d’acheter en ligne ou à votre place d’affaires . Selon un sondage de Fleishman-Hillard. Si vous n’êtes pas en ligne, vous vous enlevez automatiquement des résultats des moteurs de recherche, qui constituent une perte de futurs potentiels.

Avant de réaliser votre site, tentez d’effectuer une recherche des mots-clés en lien avec vos activités. Cela vous donnera la chance d’identifier le nombre de recherche dans la région que vous aurez préalablement ciblez. Et comment bien positionner votre site Internet afin d’optimiser son SEO (référencement naturel). Utilisez les outils gratuits comme le planificateur de mots-clés de Google . Ils ont justement été créé afin de permettre d’identifier une stratégie en amont.


2.  Bien présenter votre PME, vos offres de produits et vos services

Nous sommes maintenant bien loin de l’époque où il fallait avoir un site dans une zone de trafic. Et ceci, afin d’accroître ses chances d’obtenir de nouveaux prospects. De nos jours, Vous devez être vu sur Internet. Sinon, vous n’existez pas ! Afin d’exister, il vous faut une vitrine, celle-ci est votre site Web. Celui-ci vous permet de présenter, vos services, vos produits, vos nouveautés et vos promotions, à votre façon, sans avoir à payer des frais immenses dans les médias traditionnels.

Toutefois, votre site Internet est maintenant la fondation de votre stratégie de marketing web, qui vous permet d’attirer plus d’internautes, donc plus de clients en devenir. Avec, en plus, leur consentement ultime. Ainsi avec un site Web. Vous pourrez donc envoyer des offres, en récoltant des adresses courriel, grâce à une infolettre, un concours etc… Ce sont des moyen simples et efficaces et relativement peu onéreux afin de vous offrir plus de visibilité sur la grande toile.


3. Offrez un bon soutien  à vos clients 

support PME

La satisfaction de vos clients s’obtient avec un service à la clientèle de grande qualité, cela inclut le soutien à apporter à vos clients existants, que ce soit pour l’utilisation de vos produits, le fonctionnement de vos services, ou les questions de logistique. En y publiant toutes les informations possibles en lien avec vos produits/services, en créant une rubrique « Foire aux questions » (FAQ), en offrant un service de support en direct (en ligne, pour les grosses PME) avec vos clients ou en affichant nettement vos informations de contact. Vous devenez très disponible et démontrez que vous êtes à l’écoute.


4. Notoriété :  faîtes connaître votre PME, votre personnalité corporative, votre marque de commerce

Votre site Internet se doit d’être à l’image de votre PME. Sur votre site Web, vos visiteurs doivent s’identifier facilement à votre promesse de vente unique et ce que vous faites. Surtout sur votre page d’accueil ! En d’autres mots! Ce n’est pas suffisant un site Interne afin d’attirer de bons prospects qualifiés. Vous devez, en tout temps, garder une attention particulière à votre image de marque sur Internet. Présentez-vous de façon originale et bien structurée. Les utilisateurs qui voient que vous pouvez répondre à leurs besoins avec votre offre et deviennent maintenant automatiquement des prospects.


5. Éduquez votre audience

Votre plateforme Internet est un lieu virtuel. Afin de privilégiée l’information pour éduquer votre clientèle et bien vous positionner en terme d’expertise.

Avec un blogue, vous pouvez faire grimper votre crédibilité.  Attirer du trafic régulièrement sur votre site Web. Les publications sur votre blogue sont autant de « portes d’entrée » que de nombre d’articles publiés, que de nombre de nouveaux mots clés pour votre site. Tout cela attire une multitude d’internautes vers votre site via les moteurs de recherche. Sans oublier les partages sur les réseaux sociaux. De plus, la publication de votre contenu exclusif, pertinent et régulièrement mis à jour contribue grandement à améliorer votre SEO (référencement naturel). Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’investir des sommes astronomiques pour garder votre blogue actif 


À lire : le marketing de contenu est 62 % moins coûteux que le marketing traditionnel.


6. Et n’oubliez surtout pas de rendre vote site Internet accessible sur tous les types supports…

Pour que votre site Internet livre tous les résultats souhaités, vous devrez éviter les erreurs fréquemment commises, une des plus rependues et non la moindre est l’accessibilité du site Web sur les mobiles. Votre site Internet doit être compatible avec tous les types de supports. Car le nombre croissant de consommateurs effectuant leurs recherches à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette à beaucoup augmenter. Un sondage a démontré que 70 % des utilisateurs d’un smartphone ont effectué quand même des recherches sur un produit. Et ce, alors même qu’ils étaient dans un commerce.

N’oublié surtout pas tout ce beau monde de prospects simplement parce que votre site n’est pas « Responsive Design, Design Adaptif,  mobile-friendly ». Prenez bien note que ces aspects sont maintenant essentiels et pris en compte par Google dans son nouvel algorithme afin de les classer dans ses résultats. Maintenant nous sommes à l’ère de L’application mobile…


Prochaine étape : quelles sont les pages essentielles d’un site web ? Discutons-en et laissez-nous un commentaire ci-dessous!


 

Taux de conversion : Votre site a-t’il un faible taux ??

Taux de conversion : Votre site a-t’il un faible taux ?? 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.codeur.com, Google Analytique

Image à la Une : courtoisie de Fotolia


Votre plateforme Web est une façon efficace de communiquer avec votre clientèle. Celle-ci a pour but de les interpeller et les aider à résoudre un questionnement.

Construite par un pro, elle se doit d’être une machine à conversion…

Si vous sentez que votre taux de conversion n’est pas à son meilleur. C’est  peut-être qu’il y a un os à quelque part !

Afin de vous placer sur la bonne voie, Je vous offre les 6 raisons majeurs qui empêchent les internautes de se convertir.


1. Votre site Web est tout croche et n’inspire pas  la confiance des internautes

Questionnement : Est-ce que tous les critères sont présents afin de convaincre vos visiteurs de la qualité de votre sérieux, de vos compétences, expertise et de vos produits/services offert par votre organisation ?

Afin d’inspirer la confiance, votre site Web se doit d’être moderne, fluide et comprendre tous les mentions légales nécessaires, ainsi que des conditions générales de vente s’il y a lieu (pour un commerce électronique).

Mais ce n’est pas simplement cela, il y a aussi différents autres éléments qui peuvent miner la confiance de vos visiteurs:

taux de conversion moche

taux de conversion moche

  1. La présence d’une page « qui sommes-nous ? À propos, Historique etc … »
  2. De bonnes illustrations et du texte de qualité et sans fautes
  3. Des méthodes de contact simples et accessibles facilement, et mises en avant
  4. Un blogue avec partages et interactions avec vos lecteurs et ça, régulièrement mis à jour (et au contenu utile en lien avec vos activités)
  5. Une présence active sur les réseaux sociaux principaux
  6. Des avis ou témoignages de clients sur vos fiches produit et vos articles

2. Votre contenu est de piètre qualité, mal écrit, bourré de fautes etc..

Si votre plateforme ne convertit personne, c’est peut-être parce que les visiteurs n’y trouvent pas les informations recherchées et nécessaires à leur conversion.

Dès ce moment, posez-vous la question : qu’est-ce que vos visiteurs recherchent lorsqu’ils font appel à vous ?

Grâce à ces réponses, vous aurez un peu de viande après l’os afin de créer du contenu qui répond leurs besoins.  Avant tout soyez utile.


3. Votre offre et votre valeur ajoutée ne sont pas claires et nettes

Soyez clairs sur votre offres et les bénéfices qu’ils  peuvent leur apporter.

Dites de façon nette et précise la raison pour laquelle vos prestations conviennent à vos visiteurs. Que font-elles pour eux ? Quels résultats et avantages peuvent-ils obtenir en vous choisissant ?

Les visiteurs doivent être convaincus que vous êtes capable de répondre précisément à leurs attentes.


 4. Vous ne proposez rien (ou rien de qualitatif). Vous n’offrez rien en échange, aucun avantage, pas de promos ou concours en échange des données prospects. Il y a aucun avantage à vos clients de vous faire confiance

Vous désirez que vos visiteurs s’inscrivent à votre liste de contacts, infolettre etc… Mais que leur offrez-vous en échange ?

Si ils sont comme moi et ils le sont, les internautes donnent rarement leurs coordonnées de façon volontaire et spontanée. Ils doivent être convaincus de recevoir quelque chose en échange.

Prenez le temps de préparer du contenu premium de bonne qualité, Engagez un rédacteur professionnel s’il le faut comme un blogue , une vidéo de formation ou une méthodologie qui répond aux besoins de votre marché.

Proposez-la en téléchargement gratuit, avec un texte argumenté qui incite vos prospects à laisser leurs coordonnées. Ce qui nous amène au point suivant…


5. Vos formulaires sont trop longs ou complexes

 Personne n’a envie de se casser la tête en quatre et se compliquer la vie, encore moins sur Internet (pensez à vos visiteurs mobiles).

Afin de convertir un maximum de visiteurs en prospects, vos formulaires doivent tous être simples, conviviaux et courts.

Placez seulement les champs nécessaires afin de segmenter vos futurs clients. En plus de leur nom, prénom et adresse courriel. Vous pourrez demande une ou deux informations complémentaires (âge, poste occupé, taille de l’entreprise, lieu d’habitation…),.Mais pas plus ! Ne demandez jamais leur numéro de téléphone sauf si vraiment nécessaire.


6. Vous n’avez aucun appel à l’action (action call) sur votre site

0 appel à l’action ? Dans ce cas, votre site ne transforme pas parce qu’aucun message n’encourage la conversion. Vous vous devez encourager à l’action par un bouton , lien etc…

Dites clairement ce que vous attendez de vos visiteurs. La prise de RDV, une demande de soumission, l’inscription à une période d’essai, une infolettre etc…

Plus les internautes seront encouragés à l’action, plus votre taux de conversion s’améliorera.


Conclusion:

Si votre taux de conversion est faible que vos attentes sont plus grandes, regardez du côté de ces raisons pour améliorer votre site Web et consulter un professionnel. N’oubliez pas aussi de regarder l’aspect SEO (est-ce que vos pages ressortent sur des mots-clés ciblés ?) et ergonomie (temps de chargement des pages, menu trop détaillé…).

Contactez moi  pour plus d’information sur ce sujet.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

12 trucs simples afin d’attirer plus de visiteurs

12 trucs simples afin d’attirer plus de visiteurs 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia , https://www.aurone.com/, Google

Image à la Une : courtoisie de shutterstock.com


Le temps est enfin venu d’attirer des internautes. Nous allons parler de mieux améliorer et optimiser, pas seulement 1 seule page de votre site Web, mais tout votre site Internet pour les outils de recherche. 

Après avoir sélectionné les plus pertinents mots-clés optimisés pour votre S.E.O. (référencement naturel),  et avant de publier des masses de contenu, vous avez quelques  petites décisions à prendre. Alors pensez y!


Avant de commencer, vous devez savoir ce qui suit: 

  • De quoi votre plateforme parle t-elle ? 

  • Quel est votre but sur celle-ci ? 

  • Etes vous actif ? 

Dès que vous avez répondu à ces 3 simples interrogations, appliquez-les. Alors, débutons dès maintenant !


Conseils SEO / obtenir plus de visiteurs:

Afin d’optimiser votre site Internet au complet pour de meilleurs résultats, suivez ces conseils primordiaux.  

1. Ne vous étendez pas, gardez un sujet unique

Sélectionnez un sujet qui est unique et le plus essentiel par rapport à votre message. Cette phase est  très importante. Vous devez alors faire de petites recherches par mot-clé avant de choisir votre sujet. N’allez pas trop large, car vous allez perdre en qualité, privilégiez la qualité du contenu et de vous tenir à votre thème principal (CMS) et faites le bien.


2. Trouvez les mots-clés pertinents

N’hésitez pas à ajouter votre “mot-clé” dans le titre, le nom de domaine, la description, le slogan, les mots-clés, les catégories de blog, les titres de page et le contenu de votre page.

Le temps est enfin venu. Nous allons parler de mieux améliorer et optimiser, pas seulement 1 seule page de votre site Web

Si vous avez utiliser un CMS (gestionnaire de contenu) tel que WordPress, Drupal ou un équivalent, vous pouvez modifier beaucoup les paramètres généraux (settings) ou via une extension (pluggin) tel que All in One SEO Pack ou Yoast SEO (pour WordPress), que j’utilise moi-mêmes dans plusieurs projets.


3. Créez des liens internes vers vos autres pages

Beaucoup de  CMS (systèmes de gestion de contenu) le font automatiquement, cependant si votre plateforme ne le fait pas, vous devrez être proactif en liant votre contenu le plus important directement à partir de l’Accueil et les relier ensuite les unes aux autres pour former une toile sur votre site.


4. Utilisez une adresse URL qui inclut vos mots-clés

Plusieurs sites Internet ont des structures permalink «moches» qui utilisent des nombres pour identifier les pages. N’y songer même pas! C’est désastreux pour votre SEO (référencement naturel) Utilisez une structure d’URL incluant du texte et veillez à enserrer vos mots clés dans votre URL.

Alors, au lieu d’avoir une URL d’une page qui ressemble à ceci:
https://www.monsiteweb.com/?p=12

Cela devrait ressembler plus à cela:
http://www.ericstgelais.net/seo-augmenter-la-decouverte-de-votre-site-web/


5. Éliminez ce qui ralentit votre site Internet

La durée de chargement de vos pages sont  très importants, ainsi vous éliminerez tout contenu non essentiel qui engorge votre site. Voici, en gros ceux qui peuvent vous nuire :

  1. des lecteurs de musique
  2. vos lecteurs vidéos
  3. images manquantes ou de trop grandes images (poids),
  4. des graphiques et animations flash 
  5. des extensions (plugins) inutiles, non mis à jour, ou même en conflit .

Images site Web : comment les optimiser

> 11 outils gratuits pour tester la vitesse de votre site web


6. Ajoutez vos mots-clés dans la balise HTML (ALT) de vos images

Vous devez ajouter des mots qui ont un rapport avec votre sujet,  au titre de l’image, à sa description et ses attributs alt. Premièrement, renommez le fichier s’il ne reflète pas vos mots clés principaux (par exemple, trucs-seo.jpg au lieu de d528455484548.jpg).


7. Liez vers d’autres sites Internet

Vous pouvez le faire en incluant une page de blogroll, une liste de liens ou une page de ressources sur votre site.

Cependant, faites-le avec attention particulière, car chaque lien sortant de votre site est un “vote favorable” pour un autre site. En revanche, si vous le faites correctement et que les internautes cliquent sur  ceux-ci. Cela indique aux moteurs de recherche que vous êtes une autorité dans votre domaine, un phare, une référence quoi!


8. Demeurez actif sur votre site web

Les plateformes avec du contenu dynamique se classent mieux que celles avec un contenu statique. C’est pour cela que les blogues et les répertoires (comme Wikipedia) ont la cote sur les moteurs de recherche. Celles-ci sont souvent et même constamment renouvelées.
C’est très faisable facilement en ajoutant un blogue à votre site Web, et l’alimenter chaque semaine  ou chaque mois en nouveau contenu. GOOGLE RAFFOLE DE NOUVEAU CONTENU!

Pourquoi est t-il important d’avoir un blogue

Exemples d’article pour blogue


9. Indexez bien votre site Internet dans les répertoires des moteurs de recherche

La majorité des moteurs de recherche repaireront rapidement, automatiquement et indexeront votre nouveau contenu, mais ne misez pas tout là dessus. Vous voulez être sûr que des moteurs comme Google, Bing et Yahoo visitent et scrutent votre site Web, de façon à ce que les internautes le trouvent rapidement en ligne (Vous pouvez les ajouter directement, s’ils ne le sont pas).


10. Faites en sorte d’avoir d’autres sites Web liés à vous

Les échangent de liens sont très importants lorsqu’il s’agit de  SEO (référencement naturel). Le pire est que ce n’est pas un aspect que vous pouvez contrôler. La création d’un excellent contenu, demeure la seule chose que vous pouvez faire

Mon conseil est que, si vous n’avez personne à l’interne et peu de temps vous-même de passer du temps à l’écriture d’un contenu original (pas de copier/coller attention). Malgré tout, vous devez savoir absolument que les liens entrants sont nécessaire et essentiels au référencement de votre site.

Par effet inverse, éviter d’obtenir des liens de sites web qui sont mal vus par les moteurs de recherche, car l’effet peut être inverse. Si vous avez ce genre de cas, vous avez toujours la possibilité de les « dénoncer » chez Google pour enlever ces mauvais liens.


11. Ne changer plus votre nom de domaine

L’ancienneté de votre URL est un facteur dans le classement de votre site Web,vous devrez être très patient. Si vous lancez un blogue tous les six mois ou n’ajoutez du contenu que rarement, vous ne verrez jamais votre site obtenir la valeur qu’il mérite.


12. Écrivez comme un humain

Aucun de ces conseils ci-dessus ne sont efficaces si vous créez un contenu minable bourré de fautes et qui sonne comme si c’était un robot qui l’avait rédigé. rédigez et créez de bonnes choses, aidez vos visiteurs, suivez les étapes ci-dessus, ayez de la patience et vous verrez des résultats apparaître progressivement mais sûrement !

Enfin bref…

N’oubliez jamais que vous êtes le seul à savoir ce qui est bon pour votre site, un peu de bon sens suffit pour reconnaître le bon  comme le mauvais, et ne cédez pas aux promesses d’agences de référencement car elles ne vous donneront pas toujours les meilleurs conseils. Une bonne agence est celle qui vous apprendra à être autonome, comme nous en avions parlé dans cet article:


Vous avez des question ou des commentaires sur ce sujet?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous!

Copywriting : 43 astuces pour sauver votre blogue du naufrage

Copywriting : 43 astuces pour sauver votre blogue du naufrage 0

Article présenté par : Éric St-Gelais

Pour : Mon Blogue Techno

Auteur :   André Dubois  / https://www.webmarketing-com.com/author/andred

Publié par :  https://www.webmarketing-com.com le  20 octobre 2015

Source image à la Une : Shutterstock

 


*** Copywriting : 43 astuces d’écriture pour sauver votre blogue du naufrage ***

Je peux vous dire ce que je pense, en toute franchise ? Attention, je ne vais pas vous dire discrètement que votre braguette est ouverte. Non, je parle de la vérité toute nue, directe et brutale, celle qui fait mal à entendre. Je suis quasiment certain que cela ne va pas vous plaire. Cela fait des mois que je scrute internet pour voir si quelqu’un aura le courage de le dire à ma place, mais personne ne le fait. Alors, ne m’en voulez pas parce que, comme on dit à un gamin qui avale une grande cuillère d’huile de foie de morue, c’est pour votre bien…

Alors voilà. Vous savez pourquoi votre trafic est faiblard, peu de partages, peu de commentaires, peu d’inscrits, et autant de clients qu’un chauve a de poux ? Ce n’est ni votre stratégie, ni l’alignement Mars-Vénus qui est défavorable. Non, c’est beaucoup plus simple.

Vos articles sont nuls.

Et si vous voulez qu’on vous lise, il va falloir vous remuer.


NULS, VRAIMENT ?

Oui, je persiste et je signe. Désolé pour les cœurs fragiles, je suis un affreux bonhomme, je sais. Bon, si vous faites partie des 3 % de gens qui écrivent des articles passionnants, je m’excuse. Vous pouvez quitter cette page. Je suis content d’avoir capté votre attention jusqu’ici, merci quand même.

Je m’adresse aux milliers de blogueurs et auteurs qui pondent 800 mots en 30 minutes et qui ne comprennent pas pourquoi leur audience ne célèbre pas leur génie. Vos articles m’ennuient et ils ennuient vos lecteurs. Vous êtes certainement très sympathique et compétent, ce n’est pas le problème. Mais le moindre de vos paragraphes m’assomme comme un épisode de l’inspecteur Derrick. C’est lent, c’est grisâtre, et rien ne se passe.

Pourtant, ce n’est pas ce que vous voulez, n’est-ce pas ?

Vous écrivez pour aider votre audience, d’une manière ou d’une autre, pas vrai ? Et l’idée de départ, c’était bien que les lecteurs arrivent sur votre blog comme un torrent, subjugués par la pertinence de vos conseils, et qu’ils deviennent ensuite des clients ?

Dites-moi, c’est arrivé ? Je parie que non.

Donc je ne suis pas le seul à dire qu’il y a un problème, vos lecteurs aussi. Tendez l’oreille : ils le proclament en refusant de commenter, de partager, de s’inscrire et d’acheter. Ils s’abstiennent, comme un électeur montrant son mépris des politiciens.


POURQUOI VOUS DEVEZ MIEUX ÉCRIRE SI VOUS VOULEZ SURVIVRE

Ne croyez pas que je vous fais le caprice du puriste qui passe 20 heures sur un article pour le plaisir de placer une virgule au bon endroit. Ce n’est pas le cas (même si oui, je passe entre 10 et 20 heures sur un article, et vous devriez en faire autant). Votre survie en ligne est VRAIMENT en jeu. Écoutez, voici pourquoi votre site va mourir et pourquoi c’est logique.

La question que je pose à chaque fois que je fais un coaching téléphonique : « A ton avis, pourquoi un lecteur va lire ton site plutôt que celui de Pierre, Paul ou Jacques qui traite du même sujet ? ». En général, mon client souffle, laisse passer un vide, puis il dit : « Ah oui, la qualité du contenu, évidemment ».

Vous n’êtes pas idiot. Vous savez que votre contenu doit être bon, mais vous ne savez peut-être pas comment faire.

Sans bon contenu, vous n’y arriverez pas. Vous allez écrire 10, 20, 50 articles, comme les gourous du net vous l’ont dit. Vous allez choisir des mots-clés en espérant que le trafic fasse boule de neige. Énorme erreur. Le trafic ne fonctionne pas du tout comme cela.

Sans bon contenu, vos lecteurs ne commentent pas et ne reviennent pas. Sans bon contenu, les gros poissons de votre thématique ne partagent pas. C’est le calme plat. Et le pire ? Puisque votre article ne fait pas réagir les foules, Google ne trouve aucune raison de le favoriser dans son classement. La boucle est bouclée. Vous voilà condamné. Continuez à publier tant que vous voulez, vous ne faites que coudre du beurre.

Vous pourrez toujours dire comme certains qu’il y a eu un « crash » du blogging en 2015 (en vous basant sur les classements Alexa, quelle farce). Si crash il y a eu, c’est sur les blogs qui n’apportent rien à part des argumentaires de vente agressifs.


CE QUI VA VOUS ARRIVER QUAND VOUS ALLEZ MIEUX ÉCRIRE

Je vous le garantis: votre trafic va augmenter. Le nombre d’inscrits aussi, ainsi que vos ventes.

BON CONTENU, EFFET BÉNÉFIQUE N° 1 : LES LECTEURS EN REDEMANDENT

Laissez-moi vous raconter une courte histoire. L’été dernier, je suis allé voir le nouveau Mad Max. Je ne l’ai pas aimé. Une semaine après, j’ai lu par hasard un article de blog racontant ce film. J’ai lu l’article en entier. Pourquoi diable ai-je lu un article racontant l’histoire d’un film que j’ai trouvé mauvais une semaine après l’avoir vu ? Parce que c’était un article extraordinaire, un monument de 7800 mots (soit 15 pages de texte) à se tordre de rire. Cet article est visible ici, sur le blog de l’Odieux Connard. 389 commentaires et plus de 1000 partages Facebook.

Je n’aurais jamais lu une critique de Mad Max rédigée vite fait sur un blog cinoche quelconque surtout après avoir vu ce film. Mais là, j’ai ri, j’ai été transporté. Et après m’être tapé sa critique de 15 pages, j’en ai lu deux ou trois autres de plus pour le plaisir de me marrer.

Conclusion n° 1 :

Le bon contenu rend le lecteur accro. C’est comme reprendre une part de gratin dauphinois maison, crémeux et fondant.

Mais ce n’est pas tout.

BON CONTENU, EFFET BÉNÉFIQUE N° 2 : LES GROS PARTAGENT VOS ARTICLES À LEURS MILLIERS DE FANS

L’époque bénie où les articles de 800 mots pondus à la chaine qui permettaient de percer est révolue. Pourtant, voilà ce que les gourous du net vous disent : « choisissez vos mots-clés, publiez, publiez encore, soyez patient, ça va venir ». Deux vérités ? Ça ne viendra pas, et vous avez été très mal conseillé. Aujourd’hui, aucun blog ne peut devenir populaire sans le soutien des gros sites déjà en place.

Voici un exemple.

Regardez ce que font les acteurs la moitié du temps : ils écument les talk-shows pour parler de leur dernier film. Pas un mois sans voir Kad Merad ou Frank Dubosc vanter leur dernier chef-d’œuvre chez Michel Drucker ou au Grand Journal.

Vous comprenez ?

Les acteurs vont promouvoir leur contenu en s’appuyant sur l’audience des émissions de télé. Vous, vous devez promouvoir votre contenu en vous appuyant sur les blogs populaires de votre thématique.

Que pensez-vous qu’il se passe quand Rudy Viard de Webmarketing Conseil tweete un de mes articles à ses 27 000 followers ? Miam miam. C’est ainsi que j’ai eu 1497 pages vues la semaine où j’ai publié… mon tout 1er article, réalisant un des plus gros démarrages du web francophone.

C’est votre mission sacrée, encore plus importante que d’écrire : créer des connexions avec des blogueurs populaires afin qu’ils acceptent de relayer votre contenu.

Conclusion n° 2 :

Les gros blogueurs acceptent de partager votre post, ce qu’ils ne feraient jamais avec vos articles bateau de 800 mots.

BON CONTENU, EFFET BÉNÉFIQUE N° 3 : VOUS DEVENEZ POTE AVEC GOOGLE

Je ne vais pas laisser planer le doute. Voici ce qui se passe quand votre contenu est bon, lu, commenté, et partagé : Google le valorise. C’est la conclusion n° 3 : vous remontez dans les moteurs de recherche.

La boucle est bouclée, vous voilà sauvé sans avoir cherché ces fameux mots-clés de longue traîne.

EFFET BÉNÉFIQUE BONUS : ON VOUS DRAGUE

Que se passe-t-il d’autre de bien quand vous écrivez mieux ? Vous obtenez le Saint Graal du blogueur : la crédibilité. Et on vous court après. J’ai publié mon premier article marketing il y a 5 mois avec une idée en tête : expliquer comment faire un blog si bon que vous pourrez en vivre. Inconnu, je n’avais qu’un seul moyen de percer dans une thématique aussi concurrentielle : les articles invités de valeur.

Alors que mon blog était vide, j’ai été publié ici même, par Webmarketing & c’om, le plus gros blog francophone sur le sujet, avec un article partagé plus de 1600 fois. J’ai été publié par le blog pointu Miss SEO Girl, écrivant un article SEO (alors que je ne suis pas un grand expert dans ce domaine) partagé plus de 200 fois. Idem, avec mes articles invités sur Webmarketing Conseil, et d’autres.

Et vous savez quoi ?

Ces gros blogueurs m’ont demandé de réécrire pour eux. Et d’autres gros sites m’ont contacté, comme Press My Web par exemple.

Conclusion bonus :

bien écrire amène de la crédibilité. Et au lieu de supplier pour que l’on prenne vos articles invités, les gros vous demandent directement d’écrire pour eux.

Vous êtes convaincu et prêt à changer la manière dont vous rédigez ? J’espère, car sinon tant pis pour vous. Un jour, un blogueur déboulera dans votre thématique et vous mettra à genoux. Mais si vous voulez vous y mettre, voici comment faire.


COMMENT ÉCRIRE MIEUX

La bonne nouvelle ? Cela ne demande pas de talent, ni de don. Je ne vais pas vous montrer comment être le nouveau Marcel Proust, j’en serais bien incapable. La mauvaise nouvelle ? Cela demande beaucoup de travail.

Mais attendez. Et si vous écriviez un superbe article de temps en temps au lieu de pisser de la tisane tous les jours ? Ne pensez-vous pas que finalement, cela reviendrait quasiment au même en terme de charge de travail ? Et si, une fois que vous avez écrit votre article, vous passiez une journée à le promouvoir au lieu de vous précipiter sur le suivant ?

Vous aurez plus de trafic, de commentaires, de partages. Garanti.

Prêt ?


Alors voici 43 astuces d’écriture, en rafale :


ASTUCES 1 à 15

  1. Commencez par un coup de poing

Ne dites pas : « Bien choisir sa thématique de blog est effectivement important pour votre future réussite, et vous devriez y penser avant de vous lancer ». Je dors déjà.

Dites plutôt : « Votre blog peut vous tuer ou changer votre vie. Tout dépend de quoi vous parlerez. »

  1. Choisissez des mots simples

Les mots compliqués vous font passer pour un âne. Ne dites pas «il est aisé de», dites «c’est facile de».

  1. Écrivez comme on parle

Ne dites pas « flatuler », mais « péter ». Vous passeriez pour un snob.

  1. Éliminez les mots atténuateurs

Vous avez déjà entendu les émissions de cuisine ? « Je vais mettre mon petit jus de citron avec mes petites carottes, et ça va donner un petit côté acidulé à ma petite recette ». Petit, pas trop, un peu… Cela ramollit votre propos, c’est insupportable, dégagez-moi tout ça.

  1. Écrivez de longs articles

Difficile de faire du bon contenu, complet, précis en moins de 2000 mots. Le débat est ouvert et j’ai pris ma position. Quelle est la vôtre ?

  1. Parlez au lecteur

Comme je viens de le faire avec vous, au point précédent.

  1. Faites des phrases courtes

Sinon, c’est chiant.

  1. Faites des paragraphes courts

Sinon, on s’y perd.

  1. Pas de jargon

Ne dites pas « hématome », mais « bleu » à moins d’avoir un public de connaisseurs.

  1. Ouvrez en plantant le décor

Votre premier paragraphe n’est pas celui de l’explication, mais de la description des problèmes du lecteur. Vous pouvez aussi faire comme ici, en haut de cet article : titiller l’intérêt.

  1. Soyez spécifique

Ne dites pas « vous augmenterez énormément votre trafic, rapidement ». Dites plutôt « vous augmenterez votre trafic de 88 % en 10 jours ».

  1. Ne parlez pas de vous, parlez du lecteur

Cet article contient trois fois plus le mot « vous » que les mots « je » et/ou « j’ ».

  1. Écrivez à la voix active

Si vous écrivez « Bob a pourchassé John et l’a ensuite découpé à la hache », c’est mieux que « John a été pourchassé par Bob, qui l’a ensuite découpé à la hache ». Plus simple, plus léger, plus efficace.

  1. Quand vote texte est fini, raccourcissez-le de 10 %

Enlevez les mots en trop, les adverbes, aérez. Par exemple « Par contre, si je vous ai convaincu et que vous voulez franchir le cap, vous vous demandez probablement comment faire. » va devenir « Par contre, si vous êtes convaincu, voici comment faire ».

  1. Ne soyez pas redondant

Relisez-vous et vérifiez que chaque idée est exprimée une seule fois. Ici, j’ai fait l’erreur de critiquer trop souvent les gourous du net, mais que voulez-vous, c’est plus fort que moi.


ASTUCES  16 à 35

  1. Relisez-vous

Écrivez. Le lendemain, raccourcissez le texte de 10 %. Le surlendemain, relisez et fignolez.

  1. Mettez de l’émotion

Racontez une expérience ET ce que vous avez ressenti. « Le jour où j’ai compris que mon fils était autiste, j’ai rempli un seau de larmes. Ma femme aussi ».

  1. Mettez de l’humour

Ne dites pas que Pauline prend son temps aux toilettes. Dites que Pauline essaye de finir « Guerre et Paix » aux cabinets.

  1. Mettez de la vulgarité

Ouais, putain. Ce problème, il fait chier.

  1. Mettez de la peur

Au lieu de dire « C’est difficile de rester motivé quand personne ne lit votre blog », dites plutôt « Vous savez ce qui est pire ? Vous serez tellement épuisé et anéanti d’écrire des articles que personne ne lit que vous finirez en dépression ».

  1. Coupez les phrases

C’est. Une. Technique. Efficace.

  1. Adressez-vous aux cinq sens du lecteur
  • Écoutez. C’est important.
  • Regardez. Je vais vous montrer comment faire.
  • Vous la sentez ? Cette petite boule dans votre ventre ?
  • Une chose est sûre : ce mec pue le fric à 1 kilomètre.
  • On relit un bon article comme on mange une autre part de gratin dauphinois.
  1. Allez-y mollo avec les sous-parties
    1. Si, si.
      1. Là, c’est vraiment trop.
  1. Donnez votre opinion

Prenez parti, c’est votre blog. Vous êtes chez vous. Ceux qui sont d’accord deviendront des fans, et que les autres aillent au diable. Les centristes n’enflamment jamais les foules.

  1. Pas de point d’exclamation

Elmore Leonard dit que l’on a le droit d’en placer un tous les 50 000 mots. Ce sont les mots qui marquent l’émotion, pas la ponctuation.

  1. N’essayez pas de faire de l’art

Délivrez une information, une histoire et de l’émotion. Laissez l’art aux écrivains.

  1. Montrez, ne dites pas

Vos lecteurs sont malins. Ne dites pas : « Bob est un héros », dites « Bob est un pompier plusieurs fois décoré ». Les gens comprendront que c’est un héros.

  1. Ne bloguez pas en commençant vos articles par « Salut les amis » ou « Coucou les filles»

Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je trouve cela vraiment mauvais. Le débat est ouvert.

  1. Utilisez des comparaisons

« Écrire un article de blog sans audience, c’est comme faire un cours devant une classe vide.»

« L’électricité dans un câble, c’est comme l’eau dans un tuyau.»

  1. N’en faites pas des caisses

« Cette offre exceptionnelle, qui va vous permettre de régler tous vos problèmes avec une facilité déconcertante ne sera plus disponible dans 30 minutes ! ». Qui va croire cela.

  1. Expliquez à vos lecteurs ce qu’ils doivent faire

Les gens veulent des méthodes. Étape 1, faites ceci. Étape 2, faites cela. Voilà comment atteindre le résultat.

  1. Si vous n’y arrivez pas, faites des articles listes

Lister les « 50 manières de faire ceci » demande beaucoup moins d’efforts que de développer une idée sur 4000 mots. Et en termes de trafic, ça cartonne.

  1. Si vous n’avez pas 10 heures pour écrire un article, alors ne l’écrivez pas

Car il sera mauvais.

  1. Essayez d’écrire sans but

Vous ne savez pas où votre article va vous mener ? Pas grave. Continuez d’écrire, vous verrez bien. Je ne sais jamais à quoi va ressembler mon article quand je le commence. J’ai juste une ou deux idées, et pas de plan.


ASTUCES 36 à 43

  1. Nommez les émotions

J’ai eu peur. Vous serez satisfait. Nous étions stupéfaits. Vous hésiterez longtemps.

  1. Soyez monotâche

Quand vous écrivez, ne faites rien d’autre.

  1. Pour être crédible, citez des exemples

« Voici comment j’ai fait 1497 pages vues avec un seul article sur mon blog.»

« Voici comment Zen Habits a atteint 100 000 followers.»

  1. Refaites vos 10 premières lignes jusqu’à ce quelles soient magnétiques

Ainsi, si vous voulez que votre article soit lu, harponnez le lecteur dès le début. N’attendez pas pour en mettre plein les mirettes. Ces 10 premières lignes sont les plus dures, avec le titre.

  1. Imaginez votre lecteur affalé sur un canapé, un œil sur la tablette, un œil sur la télé

Vous devez écrire fort pour le remuer. Sinon, il filera sur YouTube pour regarder des skateurs qui se vautrent.

  1. Écrivez le genre d’article que vous aimez lire

Si cet article vous plait, prenez-le comme base, pas de problème.

  1. Écrivez 2000 mots par jour

L’écriture est pratique : n’importe qui peut y arriver en se donnant la peine de pratiquer chaque jour.

  1. Essayez de résumer votre article en une phrase

Mon article va montrer pourquoi c’est important de bien écrire et comment faire. Cela vous aidera à savoir si vous partez sur un truc valable ou foireux.

  1. Lisez beaucoup et soyez sincère.

C’EST LE MOMENT DE VOUS Y METTRE SÉRIEUSEMENT

Votre design n’est pas le problème.

Votre thématique n’est pas le problème.

Les mots-clés de longue traine ne sont pas le problème.

En réalité, vous avez juste deux problèmes :

  • Vous n’osez pas écrire avec votre âme, vos tripes, et vos lecteurs le sentent ;
  • Vous n’osez (ou ne savez) pas comment promouvoir un article.

Bloguer, ce n’est pas que donner des informations et des méthodes. Cela ne tourne pas autour de vous. Cela tourne autour de vos lecteurs.

Alors, tentez. La prochaine fois, essayez d’écrire un article différent des tisanes que l’on voit partout. Ce ne sera pas parfait, mais vos lecteurs trouveront ça mieux. Mettez un peu de nitroglycérine et d’âme dans vos phrases. Vous avez le temps, il faut simplement commencer.

Essayez de toucher leurs émotions. Faites-leur sentir que vous voulez les aider. Faites-leur sentir qu’ils peuvent y arriver. Faites les pleurer, rire, ou réfléchir. Ils vont réagir.

Par exemple

Après avoir écrit cet article sur mon blog, j’ai reçu des emails de gens me disant qu’ils avaient pris un coup de poing, qu’eux aussi vivaient des drames. Ils voulaient juste me remercier pour le courage que je leur avais donné. C’est plus important que le trafic, que les pages vues, et que l’argent.

Vous pouvez le faire. Vraiment.

Vous allez devenir l’électrochoc qui fait réagir vos lecteurs. Ils apprécieront, commenteront, partageront. Ils reviendront et Ils achèteront.

Alors, allez-y. Il y a un million de gens, devant leur écran, qui n’attendent que cela.

 

SEO pour PME: 3 façons d’améliorer votre positionnement en ligne

SEO pour PME: 3 façons d’améliorer votre positionnement en ligne 0

 

Article écrit et publié par : Éric St-Gelais

Source: Fehmi Fennia, consultant, Services Internet à https://www.bdc.ca

Image à la Une : Conception de Éric St-Gelais Web Design & Intégration Multimédia



SEO pour PME: 3 façons  afin d’améliorer votre positionnement dans les résultats de recherche en ligne

Il n’est pas suffisant maintenant d’avoir seulement un site Internet. Il faut aussi que les usagers du net et vos clients potentiels puissent vous trouver beaucoup plus facilement. «Si personne ne sait que vous existez, votre site Web est comme une brochure en ligne perdue dans une mer de données», affirme Fehmi Fennia, consultant, Services Internet à BDC.

M.Éric St-Gelais vous donne ici quelques conseils pour améliorer votre positionnement pour votre site Web sur les moteurs de recherche tels que Google, Bing et Yahoo:


1. Mettez-vous à la place de vos clients

Pensez et réfléchissez à vos mots que les usagers et vos clients utiliseront lorsqu’ils cherchent vos produits ou services sur Internet.Ainsi, si vous vendez, par exemple, des appareils électroménagers, Quelles sont les chances qu’ils tapent un mot, tel que «réfrigérateur», ou un mot plus familier, tel que «frigo»?


2. Dressez une liste de 20 à 50 mots clés

Placez et parsemez votre site Internet de ces  mêmes mots clés pour qu’ils obtiennent un  bien meilleur positionnement au moment ou les usagers ou vos clients potentiels tapent ces termes de recherche.

SEO pour PME: 10 façons d’améliorer votre positionnement dans les résultats de recherche en ligne

SEO pour PME: 10 façons d’améliorer votre positionnement dans les résultats de recherche en ligne

Il est bon de se souvenir que vous êtes en compétition avec une multitude d’entreprises de votre industrie et de votre secteur géographique. Évitez absolument les termes génériques et prenez plutôt des termes qui correspondent à vos éléments de démarcation sur le marché, tels que vos offres uniques ou votre simple emplacement géographique.

«Vous pouvez entrer gratuitement des mots ou des expressions dans le Générateur de mots clés de Google AdWords, qui générera une liste de 500 mots clés connexes, dit M. Fennia. Ces suggestions devraient vous aider à trouver d’autres mots clés et à dresser votre liste.»

Il vous est possible aussi d’acheter plusieurs mots clés dans le cadre d’une campagne de publicité et de paiement par clics. Une simple annonce de votre entreprise prendra place au-dessus ou à côté des résultats de recherche gratuits bien en évidence correspondant à ces mêmes mots clés. La société de moteur de recherche vous facturera au clic, c’est-à-dire chaque fois qu’un utilisateur cliquera sur votre annonce. La concurrence pour les mots clés est des plus féroce. Si vous ne disposez pas d’un bon gros budget, vous devrez beaucoup plus vous concentrer sur votre créneau et votre contenu et ça ce n’est pas chose facile car à l’instar de ce qui se faisait il y a quelques années une bonne programmation organique de votre site ne suffit plus de nos jours.


3. Tentez d’intégrez les mots clés le mieux et le plus possible au contenu de votre site Web.

Débutez par utiliser les mots clés dans l’URL (adresse de la page de votre site Web ). Ensuite tentez de l’introduire dans votre titre d’article. Pour essayer de le placer dans le premier paragraphe du texte. N’exagérer en rien le nombre de mots clés dans le texte! Faîtes des phrases courtes et des paragraphes courts. Utilisez les balises HTML, H1, H2, H3 etc…  Intégrez vos mots clés dans la balise ALT de vos images est un atout certain.


CONCLUSION : 

Il y a bien d’autres astuces disponibles afin d’améliorer votre classement. Mais il serait trop long pour en faire un article ou une liste complète. Nous vous avons présenté les plus efficaces et pertinentes.


Si vous avez d’autres astuces ou des questions à ce sujet. Nous vous demandons de bien vouloir nous laisser vos commentaires ci-dessous.



Positionnement qu’est-ce que c’est ? 0

Le positionnement stratégique de votre site sur les moteurs de recherches se démarque par le référencement. Il existe principalement deux  types de positionnement, le référencement naturel  aussi nommé référencement organique ( S.E.O. ) et deuxièmement, le référencement payant (S.E.M.).

(S.E.O. / Search Engine Optimization)


Le positionnement et référencement naturel ou communément appelé organique consiste à mettre en place les meilleures pratiques de positionnement (S.E.O.) en termes de structure du code HTML 5 et CSS 3, de contenu et surtout de programmation. Un bon positionnement et  référencement naturel performant oblige votre site Web à travailler pour vous, le plus simplement du monde, en créant une corrélation intelligente entre votre contenu (textes et images) et les recherches des internautes dans les moteurs de recherche les plus populaires sur un sujet ou un thème précis. Les actions relatives au positionnement et  référencement naturel débutent dès la création du site, sa structure, avec l’application des normes S.E.O. pour construire le site, et ensuite il ne reste que, à adopter votre contenu que vous aurez rédigé ou contenu rédigé par moi et intégrer celui-ci dans la structure.  Le positionnement sur Internet est aussi important que la localisation géographique de votre organisation.

SEO / SEM positionnement référencement

SEO / Positionnement Référencement

S.E.M. / Search Engine Marketing


Le positionnement et référencement payant ou S.E.M., via les campagnes ” Google AdWords “, consiste à ériger une campagne publicitaire sur le Web qui favorisera votre positionnement sur les résultats des moteurs de recherches populaires. Il est le seul moyen garanti de sortir sur la première page des recherches effectuées par les internautes. Une bonne campagne qui aura du succès s’initie avec une bonne compréhension des recherches sur la toile au même titre que le référencement organique. La choix et la définition des mots clés constitue une étape cruciale pour le rendement de votre site Web. Ces mêmes mots clés serviront à structurer votre contenu (ergonomie) et à générer le nuage de mots clés requis pour mettre en valeur et optimiser votre visibilité sur les moteurs de recherche les plus populaires.


Tout est pensé et réfléchie car rien n’est laissé au hasard quand vient le temps d’assurer votre positionnement, visibilité et votre accessibilité.

*** [ 1 ] Netcraft a répertorié plus de 919 millions de sites internet à travers le monde en 2014.

Positionnement et Référencement payant sem

Positionnement et Référencement payant SEM

Voir mon forfait SEO SEM