marketing courriel

Landing pages : Les secrets à savoir

Landing pages : Les secrets à savoir 0


Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia    https://www.journaldunet.fr , https://www.codeur.com

Image à la Une : https://bootstrapmade.com


Définition des Landing pages (pages d’atterrissage) :

Source : https://www.journaldunet.fr/business/dictionnaire-du-marketing/1198313-landing-page-definition-traduction/

Une landing page, ou page d’atterrissage en français, est une page isolée d’un site Internet. Elle est destinée à être celle sur laquelle arrive un internaute, après avoir cliqué sur un lien externe. Il s’agit le plus souvent d’un lien commercial (e-pub, newsletter, mot clé) ou d’un lien de contact. Pour être efficace, la landing page, contrairement au reste du site, doit conduire l’internaute à exécuter une seule action. L’objectif d’une landing page optimisée est souvent de faire réaliser un achat ou de recueillir les coordonnées de l’internaute. Par ce biais, celui-ci peut donc devenir client ou prospect.
Si l’objectif est de faire réaliser un achat par le visiteur. La landing page comporte un bouton afin d’ajouter le produit au panier et de procéder au paiement en ligne. Si l’objectif est de collecter des données clients, la landing page propose un formulaire à remplir

*** N.B.****

Une Landing page n’est pas nécessairement la page d’accueil de votre site Web
Les landing pages (pages d’atterissage) sont essentielles et incontournables afin d’obtenir de futurs prospects sur le Web.
Qu’il s’agisse de télécharger votre dernier album musical, livre blanc, roman, peu importe les données.
Qu’il s’agisse d’acheter l’un de vos produits ou obtenir vos services spécialisés. Cette page se doit être assez puissante et complète afin d’inciter l’internaute de faire une action (et le persuader de ne pas cliquer sur « Retour en arrière »).
Voici une étude d’Unbounce, résumée en 
une infographie, elle ’intéresse aux principaux facteurs qui aident au taux de conversion des landing pages (pages de d’atterrissage).

Voici les secrets à connaître.

1. Placez moins de liens, c’est bien

L’étude d’Unbounce débute par un regard comparatif entre le taux de conversion moyen des landing pages (pages de d’atterrissage) et le nombre de liens qu’elles comportent.

Le résultat est sans appel : les pages d’atterrissage avec un seul lien ont le taux de conversion à 13, 50 %, contre 10, 50 % pour les pages d’atterrissage ayant plus de 5 liens .
Cependant, la majorité des pages étudiées possèdaient plus d’un lien : il y a donc encore une belle évolution en cette matière.

2. Optimisez vos images sur vos Landing pages

Une page d’atterrissage trop lourde et lente à charger va fort probablement faire décamper plusieurs visiteurs. Les images qui sont trop lourdes, en autre, ont une grande influence sur le chargement et ainsi sur le taux de conversion.

Alors, les landing pages (pages d’atterissage) comprenant des images trop lourdes (plus de 1 Mo) donnent un taux de conversion de 9, 80 % en moyenne, contre 11, 40 % pour celles qui utilisent des images optimisées.
Outre la lourdeur de vos images, le choix de vos visuels et la façon dont ils sont présentés sur votre page d’atterissage ont une grande importance sur le taux de conversion des visiteurs.

3. Il est essentiel d’avoir des preuves

Faire toutes sortes de promesses à vos visiteurs, c’est OK, mais cependant, c’est encore mieux si vous donnez des preuves afin de valider vos dires.

Photos, images et témoignages de clients, publications de followers sur les médias sociaux… Ces contenus sont très prisés et performants afin d’obetenir la confiance des internautes. Leur présence fait d’ailleurs passer le taux de conversion moyen de 11, 40 % à 12, 50 %.


4. Les sources de trafic vers vos Landing pages

Afin d’arriver sur une page d’atterrissage, un internaute peut emprunter différentes sources de trafic . Il y a via les médias sociaux, via les résultats naturels dans les moteurs de recherche, etc. Cependant, toutes ces sources de trafic ne se valent pas en termes de conversion.

Le marketing par courriel (emailing) est le source la plus performante, avec 13 % de taux de conversion, talonné par le trafic direct (11, 8 %) et les médias sociaux (11, 4 %).
Le trafic naturel (11, 2 %) et les liens que vous payez (sponsorisés) (10, 7 %) sont au bas du classement.

5. Une page d’atterissage pour la mobilité (mobile-friendly)

Depuis que le trafic mobile a dépassé le trafic sur ordinateur, vos landing pages ne peuvent pas se permettre de ne pas être “responsive”.

Comme preuve, le taux de conversion des pages responsives pour mobiles est de 11, 70 %, contre 10, 70 % pour les autres.


6. Les mots

De façon générale, plus une page d’atterrissage est complète et concise, plus elle a de chances de convertir les internautes.

Comme l’illustre ce graphique, quel que soit le secteur, les pages comptant moins d’une centaine de mots sont les plus efficaces.

Pour en savoir plus, voici l’infographie complète :

https://www.codeur.com/blog/wp-content/uploads/2018/04/etude-landing-page-unbounce.jpg

Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Vidéo marketing : Six raisons de l’utiliser

Vidéo marketing : Six raisons de l’utiliser 1

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia

www.codeur.com , Vidyard

Image à la Une : courtoisie de
 Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia


Vidéo marketing : Si vous êtes encore un sceptique devant l’utilisation de la vidéo dans votre stratégie de marketing numérique, quelle qu’elle soit.
Les statistiques parlent d’eux-mêmes. Le succès du vidéo marketing a atteint une grande popularité innégalée en 2018.

Maintenant, beaucoup plus d’entreprises voient toute l’importance de placer leur équipe devant la caméra et les mettre en valeur.
Voici ces six(6) informations en statistiques qui devraient vous faire réfléchir.


1. D’ici 2021, 80 % du trafic Internet sera propulsé par le vidéo marketing

Selon Cisco, le trafic sera en grande majorité provoqué par le vidéo marketing d’ici l’année 2021.

Les internautes choisissent ce format plus que tout autre et ils s’attendent donc à trouver tout ce qu’ils ont besoin sur ce média.


2. Le nombre de landing pages ayant une vidéo est passée de 49 à 60 %

Pour Vidyard, plusieurs entreprises B2B optent pour le vidéo marketing afin de convaincre de nouveaux clients.

videomarketing - landing-page
video marketing – landing-page

Effectivement, elles ont frappé dans le mille, puisqu’une vidéo publiée sur une landing page augmente les conversions de 80 %. Une statistique incontournable !

3. Les entreprises usant de la vidéo dans leurs couriels sont passées de 36 % à 46 %

Toujours selon une étude de Vidyard, la vidéo est de plus en plus utilisée en marketing par couriel.

Avec l’évolution constante des systèmes et des outils d’envoie de couriel, la publication de vos vidéos par cette méthode est devenue plus aisée et mesurable. Il est aussi plus aisé pour les entreprises, qui peuvent mieux tester et évaluer le nombre de clics et le taux d’engagement des internautes.

Enfin bref, l’usage du vidéo marketing est l’idéal afin de maintenir et aussi créer un lien de confiance entre vos prospects, vos clients et votre personnel.


4. 59 % des clips vidéos mettent en valeur des produits et services

Puisque vous avez surement un budget limité, vous pouvez de nos jours, facilement créer de bons clips vidéos percutants et utiles pour vos clients, tels que, des tutoriel sur l’utilisation de vos produits. Et aussi, des démonstrations de vos produits. Un média fortement privsé par beaucoup d’entreprises, tel que nous le démontre l’enquête Demande Metric : State of Video Marketing.

video marketig-demo-produit
video marketing-demo-produit

Lorsqu’elles n’ont pas les ressources en interne, ces compagnies utilisent des ressources externes, c’est-à-dire des agences multimédia ou des travailleurs à la pige.


5. La vidéo aide 90 % des clients dans leur décision d’achat

Cette donnée provient de Forbes. Cependant, 64 % de tout ces acheteurs croient sincèrement que la vidéo peut les inciter à effectuer un achat.

Les grandes sociétés, eux, ont rapidement compris que la publication de clips vidéos de leurs produits est liée à l’augmentation des ventes. Il n’y a pas de hasard là-dedans. Les marques qui utilisent le vidéo marketing gagnent 66 % de nouveaux prospects qualifiés en plus par année


.À lire aussi :

6 astuces pour réussir votre témoignage vidéo et le rendre crédible

Sur codeur.com

6. 36 % des entreprises disent que le succès du vidéo marketing est facilement mesurable

Avec l’analyse vidéo avancée, vous pouvez facilement obtenir une bonne idée sur les succès de votre contenu et ainsi l’optimiser.

Toujours selon Vidyard, 36 % des sociétés font l’usage d’analyses avancées afin de mieux mesurer la performance de leurs clips vidéos. Ainsi prendre de meilleures décisions.

Par la vidéo, vos nouveaux prospects et clients peuvent maintenant mieux s’informer, s’éduquer et mieux connaître votre équipe et l’entreprise. Ils s’impreignent davantage de votre marques et se voient déjà avec vos produits ou services.

Résultat :

Vos prospects feront confiance à votre entreprise, à votre équipes. Ils comprendront mieux les implications de vos messages dans l’atteinte de leurs buts. Finalement, ils seront plus aptes à vous contacter et à faire des affaires avec vous.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?
Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Email professionnelle : 7 astuces afin d’en créer

Email professionnelle : 7 astuces afin d’en créer 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédiahttps://www.codeur.com, https://www.iswissweb.com

Image à la Une : courtoisie de  
Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia


Avec 269 milliards de courriels propulsés chaque jour, on voit très rapidement que la messagerie électronique demeure maintenant le moyen de communication le plus utilisé au travail.

Toutefois, la signature d’un courriel fait partie de l’identité d’une marque de commerce. Elle définie son professionnalisme et devient un véritable outil et moyen de communication efficace.

Regardez mes 7 conseils afin de créer une signature de courriel de calibre professionnelle.


1. Identifiez nettement qui vous êtes

Cela peut sembler simple au départ, mais je préfèr tout de même le mentionner : votre signature de courriel doit démontrer clairement qui vous êtes.

Il ne faut pas écrire simplement votre nom et prénom.


2. Offrez plusieurs méthodes de vous joindre

Votre interlocuteur désirera peut-être vous contacter d’une autre façon que par courriel.

Votre signature personnalisée se doit contenir votre numéro de téléphone et votre courriel. Vous devez aussi ajouter votre adresse physique, votre pseudo Skype ou autres et des liens vers vos médias sociaux.

Alors que votre destinataire vous répond via la messagerie électronique, il découvrera que vous et vos services êtes des gens facilement joignables.

Lire aussi : Les 6 meilleures façons de communiquer avec vos clients

3. Insérez une photo de profil

 Visualisez ceci : vous échangez depuis quelques temps avec une personne par courriel, vous ne la connaissez pas et vous ne l’avez jamais vu en personne. Mais vous allez la rencontrer lors d’une conférence vidéo. Comment allez-vous vous reconnaître ?

En ajoutant une photo de profil dans votre signature de courriel. Vos interlocuteurs savent qui vous êtes. Ceci génère aussi beaucoup de sympathie à votre égard.

Pour donner plus de professionnalisme à vos courriels, utilisez la même photo que sur l’ensemble de vos communications et de vos médias sociaux.


4.Promouvoir vos activités

Votre signature d’email est aussi une très excellente occasion de faire la promotion de votre site Web, votre blogue ou vos produits et services .

Vous pouvez même aller plus loin en partageant des études de cas si vous échangez avec de potentiels clients.


5. Créez une signature pour la mobilité

Plusieur personnes consultent maintenant leurs emails depuis leur téléphone intelligent.

Si vous usez d’un générateur de signature d’email, assurez-vous qu’elle soit responsive.

Prenez soin que votre signature s’affiche bien dans le bas de votre email lorsque vous l’envoyez depuis votre smartphone. Cela sera beaucoup plus professionnel que la mention par défault « Envoyé depuis mon smartphone ».


6. Créez un design clair

Si vous utilisez un générateur de signature d’email vous aurez certainement la possibilité de personnaliser son aspect.

Cependant, demeurez avec un design simple et n’insérez pas trop d’éléments. La signature de vos courriels n’est pas votre biographie.

IMPORTANT : Votre signature ne doit pas être trop longue et ne doit pas faire plus 7 lignes.

Lire aussi : 7 idées pour créer des emails innovants

7. Demeurez cohérent avec votre image corporative

Peu importe ce que vous mettiez dans votre signature d’ email. Celle-ci doit représenter votre marque de commerce.

Ceci indique que vous devrez insérer votre logo et utiliser les mêmes codes couleurs ainsi que la même typographie.


En suivant ces conseils votre signature d’ email deviendra votre outil de communication de prédilection. Vous pourrez facilement faire la promotion de votre marque de commerce lors de vos échanges par email.

Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?
N’hésitez donc pas à compléter notre article avec vos propres conseils en commentaires 
Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.
Infolettre : faire ces vérifications avant son envoi

Infolettre : faire ces vérifications avant son envoi 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources :Éric St -Gelais Web Design & Intégration multimédia, https://codeur.com, https://www.redacteur.com,  
Image à la Une : courtoisie de Fotolia

L’ infolettre est indispensable à votre stratégie numérique. L’ infolettre permet de partager aisément votre contenu et de demeurer en contact avec votre clientèle, vos lecteurs et vos prospects. Sa réalisation ne doit donc être prise au sérieux. 

Peut-être êtes-vous quelque peu stressé lors de l’envoi de votre infolettre. Votre message sera-t-il accessible pour tous vos abonnés ? Êtes-vous certain d’avoir inséré des liens sur tous vos boutons ?

Professionnel en marketing par courriel, la société Moosend a créé une infographie que vous ne pourrez plus vous passer et qui va nettement diminuer votre stress. Je vous la présente en y ajoutant quelques commentaires.

Voyez toutes les vérifications que vous devez effectuer avant d’envoyer votre infolettre à vos abonnés et vos listes de courriel. 


Faîtes une bonne première impression avec votre infolettre

Votre vérification initiale va valider l’apparence globale de votre infolettre, un  “template (modèle)” que vous  réutiliserai tout au long de votre campagne.

Pour le design, vous vérifierai que vos typographies se marient bien entre elles. Si vous hésitez entre plusieurs choix, et pour être convaincu de bien choisir, il ne faut pas hésiter à faire de l’A/B Testing en comparant vos différentes versions.

Autre aspect très important à prendre en considération : évitez à tout prix les « Dot not reply » car les usagers peuvent vous répondre s’ils ont des questions ou simplement s’ils désirent réagir à votre contenu. En leur offrant la chance de vous contacter vous recueillerai plus facilement les feedbacks.

Surtout ne pas oublié, selon votre cible et/ou le sujet de votre infolettre, vous pouvez utiliser différentes adresses courriels lors de l’envoi. En personnalisant ce paramètre et en le rendant cohérent avec votre infolettre vous améliorez grandement vos chances d’augmenter votre taux d’ouverture.

verification-infolettre-set


Tenez à jour vos listes de diffusion

Certainement vous avez un contenu ultra intéressant à diffuser et il serait déprimant que votre contenu n’arrive pas jusqu’à la boîte de réception de vos abonnés.

Votre infolettre doit être envoyée aux bonnes personnes. Si vous envoyez plusieurs types d’infolettres, vous pouvez créer plusieurs listes de diffusion   et choisir celle adaptée à votre thématique lors de chaque envoi.

Tenez à jour vos listes de diffusion en supprimant les courriels qui n’existent plus, les adresses des personnes ne souhaitant plus recevoir votre infolettre, etc. En vous effectuant régulièrement ce petit ménage, vous augmenterez vos statistiques, surtout le taux de rebond.

Enfin bref,  soyez certain d’envoyer votre infolettre qu’aux personnes qui se sont réellement inscrites pour la recevoir. Ce dernier conseil est très important et primordial.

checklist-infolettre-moving


Soignez l’esthétique et la présentation de votre infolettre

Bien que vous avez fait toutes les vérifications nécessaires afin que votre infolettre parvienne à plus d’abonnés possible. Portez une attention particulière sur la présentation de votre infolettre.

Débutez en vérifiant que votre infolettre possède un titre accrocheur. Le but ultime est de susciter la curiosité afin de donner envie à vos abonnés d’ouvrir votre message et lire votre contenu.

Vérifiez que vous avez ajouté suffisamment de boutons ( call action ) afin d’inciter vos abonnés à passer à l’action. D’ailleurs, pour améliorer vos futures infolettres vous devrez évaluer le taux de clics sur chacun de ces boutons. Il est donc indispensable d’ajouter des balises UTMs à la fin de vos URLs. Pour que Google Analytics puisse tracker les clics.

D’autres éléments incontournables doivent apparaître dans votre infolettre :

  1. De bonnes images de qualité pour lesquelles vous avez bien renseigné des balises Alt,
  2. Une partie contact,
  3. Des liens vers vos différents médias sociaux,
  4. Un lien pour se retirer de la liste.

Enfin bref, je ne le dirai jamais assez, mais votre infolettrer doit être responsive pour que vos abonnés puissent consulter votre contenu quel que soit la plateforme utilisée.

infolettre -checlist-fancy


Testez votre infolettre

Votre infolettre est presque terminée. Cependant, vous devez encore la vérifier et valider à quoi ellele rendu selon les types de messagerie utilisés.

Effectivement, visuellement un courriel présenté de la même façon sur Gmail, Outlook ou autres applications Mail. Vous devrez donc peut-être faire quelques légers changements afin d’optimiser l’apparence de votre infolettre.

Le meilleur technique pour tester l’intégralité de votre infolettre est de vous l’envoyer. Vous pourrez valider que les images s’affichent adéquatement et que tous vos liens fonctionnent bien.


infolettre verification-news-test


Préparez l’envoi de votre infolettre

Votre infolettre est prête à être diffusée ?

Validez qu’elle est bien programmée, et ce, au bon moment.

Vous pourrez aussi vous permettre d’en faire la promotion sur vos médias sociaux. Vous allez créer l’intérêt et un rendez-vous afin de donner envie à tout ceux qui ne sont pas encore abonnés de s’inscrire à votre infolettre.

envoi- infolettre -verifications


Ne manquez pas le bateuau !

Plus que quelques instants avant l’envoi de votre infolettre… Validez que vous faites parti de la liste de diffusion. Vous pourrez ainsi vous appercevoir si l’heure d’envoi est bien adaptée et vous obtiendrez une meilleure impression de l’expérience utilisateur que vous proposez.

apres-envoi- infolettre

En validant avec attention l’ensemble des éléments mentionnés ci-avant. Vous obtiendrez une infolettre de qualité, vous offrant ainsi de meilleurs taux de d’ouvertures et de clics.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.


La pratique commerciale trompeuse… À éviter!

La pratique commerciale trompeuse… À éviter! 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.facture.net,
Image à la Une : courtoisie de http://www.artisan-aquitain.fr

Ne pas dire la vérité sur la qualité ou l’origine de vos produits et services ou monter vos prix avant de débuter une offre ou une promotion entrent dans la pratique commerciale dite trompeuse et est totalement interdite par la loi aux consommateurs

En effet, cela peut ruiner vos bonnes relations avec vos clients.


La pratique commerciale au sens de la loi

Selon la loi de la protection aux consommateurs, une pratique commerciale comprenderait tous les actions liées au commerce proprement dit : la publicité, les communications, la prospections etc. En effet, tous les actes ou omissions (non divulgation) destinées à promouvoir, vendre un produit ou un service à un consommateur. Où même tromper les consommateurs. Le service après-vente dans son entièreté, fait aussi partie des pratiques commerciales.


Une pratique commerciale trompeuse … C’est quoi ?

Il s’agit de l’ensemble des techniques de vente fondée sur des informations trompeuses, mensongères ou irrréalistes mais dont le sens réel fait place à la libre interprétation.

Les pratiques commerciales sont jugées trompeuses si elles conduisent à l’erreur les consommateurs et si elles laissent croire à un pseudo lien avec un produit ou une entreprise concurrente.

Exemples de pratiques commerciales trompeuses :

  • Mentir sur l’état de votre stock pour simuler une situation d’urgence
  • Exagérer les qualités du produit et les bénéfices apportés aux consommateurs
  • Augmenter le prix d’un article avant de la proposer en promotion à son prix habituel
  • Ne pas tenir vos engagements une fois la vente conclue
  • Manquer de transparence sur l’identité du commerçant ou de l’entreprise

Un commerçant ne peut pas :

  • Attirer le client avec une offre qui n’est pas disponible à la vente
  • Proposer un crédit sans frais sans vérifier la solvabilité du client
  • Mentir sur la composition ou les ingrédients d’un produit
  • Inventer ou amplifier les qualités d’un produit
  • Présenter un visuel trompeur
  • Mentir sur la méthode de fabrication (tarte faite maison, alors que c’est de l’industriel)
  • Omettre certains détails sur les conditions d’utilisation pour arriver au rendement promis
  • Faire croire à une liquidation pour attirer les clients
  • Mentir ou embellir ses compétences professionnelles (diplômes, expérience…) et s’en servir pour vendre


Qu’est-ce qu’une bonne offre commerciale ?

Afin d’être en loi, une offre commerciale doitabsolument posséder plusieurs éléments. Ces même éléments permettent d’assurer le consommateur d’une bonne pratique de vente.

Voici la liste des éléments qui doivent absolument paraître dans vos publicités :

  • Une description du bien ou du service à vendre
  • Les coordonnées du vendeur
  • Les prix TTC ainsi que les autres frais que l’achat va engendrer
  • Les moyens de paiement, de livraison et de retour
  • La possibilité pour le consommateur de se rétracter (la loi l’exige)

Ces règles commerciales sont pour qui ?

Ces règles s’appliquent à tous les professionnels du commerce. Dans le cas d’une transaction de particulier à particulier, les vendeurs ne sont soumis à ces règles.

Ce que vous devez absolument savoir, c’est que ces règles peuvent prêter à différentes interprétations selon la compréhension que l’on en a. Le code de la consommation précise que « l’appréciation se fait au regard de la psychologie du consommateur moyen ». Par consommateur moyen, on entend une personne capable d’un raisonnement attentif lors d’une action délibérée.

En cas de dérogation à ces règles, le commerçant mis en cause encourt des sanctions pénales. Il peut de plus, être privé de son droit d’exercer.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Publicité & courriel: les meilleures astuces

Publicité & courriel: les meilleures astuces 0

Article écrit et publié par : Éric St-Gelais
Source: www. Isarta.com
Image à la Une courtoisie de : FOTOLIA

Sur le Web, il existe une abondance de documents qui traitent des bonnes pratiques à adopter en marketing par courriel. Afin de départager le bon grain de l’ivraie, je vous suggère aujourd’hui un condensé de ces pratiques actuellement en vigueur dans ce marché de niche.

Avant de débuter votre publicité…


Avant même d’entreprendre votre campagne de publicité par courriel, vous devez constituer une  ou plusieurs listes de contacts qui soient aussi exhaustive que bien garnies. Cela ne se fera en un clin d’œil ou par un simple clic. Mais pour y  parvenir vous devez:

  1. Que vos listes soient composées de personnes consentantes, la nouvelle  Loi C-28 oblige. Au-delà de l’aspect légal, effectuer  des envois massifs et intenses sans aucune permission des personnes  visées permission ne peut que nuire et même détruire toute crédibilité;
  2. Que vous songiez soigneusement aux informations et contenu pertinents à propulser. Demandez assez d’informations pour personnaliser et segmenter vos courriels au besoin de la cause, mais pas trop non plus  afin de ne pas décourager les personnes craintives ou les amener a devenir sceptiques face à vos envois;
  3. Les lecteurs visés comprennent entièrement ce qu’ils recevront en échange des informations que vous leurs aurez au préalable demandées; 
  4. Offrir un incitatif en échange des infos et/ou de leur consentement ou abonnement à vos courriels ou infolettres;
  5. Penser et réfléchir  aux meilleurs moments pour demander les infos et/ou le consentement de vos clients (après un achat en ligne ou suite à la lecture d’un article et un partage de votre blogue, par exemples );
  6. Demander l’autorisation aux usagers d’y inclure votre adresse courriel dans leur liste de contacts. Ainsi de cette manière faire augmente considérablement les probabilités que votre adresse courriel soit ajoutée à la liste du destinataire. 

Le premier pas en publicité via courriel

Lorsque votre ou vos listes liste justifient finalement l’organisation de votre campagne de marketing courriel, on peut passer à l’étape numéro UN:

  1. Déterminez bien les objectifs de votre campagne courriel. Posez-vous ces questions: Qui, Quoi, Quand, Ou, Comment et Pourquoi?
  2. Assurez-vous d’obtenir les outils de gestion des courriels adéquats, et d’en connaitre les limitations techniques et pratiques. Exemple Excel le tableur de Microsoft. Ce performant logiciel, qui est privilégié et inutilisé par plusieurs organisations pour emmagasiner des listes et données complètes de courriels, n’est pas totalement compatible (limitations) avec le service de messagerie Outlook;
  3. Vous le verrez dans les prochaines étapes: choisir les bons outils de gestion de courriels est un projet en soi. Selon votre expérience, votre budget disponible et vos besoins de votre organisation, différentes solutions s’offrent à vous.

Quoi dire au sujet du contenu ?

Si la minutie et la rigueur sont requises pour les autres options présentées dans l’article, la créativité et l’ingéniosité est ce qui vous permettra de produire une offre de qualité qui sera remarquable et qui saura plaire et susciter un intérêt certain. Il n’y a malheureusement pas de recette miracle et de baguette magique de ce côté.

Mais dans tous les cas:

 publicité

  1. Avoir un titre accrocheur qui respecte les meilleures pratiques. N’ y allez pas de promesses en l’air simplement pour faire sauter les lecteurs de votre côté de la clôture;
  2. tentez de bien utiliser les «snippets»;
  3. Personnalisez vos envois, tout en évitant d’inclure le nom de vos contacts dans l’objet du courriel;
  4. Le mot segmentation revient souvent dans vos listes des meilleures pratiques à utiliser. Il est impossible de plaire à tout le monde, alors définissez et déterminez bien à qui s’adresse vos offres. Vos lecteurs et clients vous ont donné la permission et le droit de leur écrire, soyez clair et tenter d’être extrêmement  pertinent!
  5. Si le message comporte plusieurs thèmes, soyez certains de mettre celui que vous croyez le plus important ,pertinent ou le plus intéressant bien en évidence et premier plan;
  6. Osez avoir des appels à l’action clairs, nets et invitants;
  7. Ayez un discours authentique. Encore là, pas de faussetés;
  8. Mettez les souliers de vos lecteurs et clients actuels ou potentiels, qui reçoivent plusieurs dizaines de courriels par jour. Et assurez-vous qu’il y a dans votre offre quelque chose de vraiment attirant.

Bâtir votre message: Les points à suivre…

Si votre offre revêt une grande importance, la forme qu’elle prendra l’est tout aussi important. Sur ce thème, Internet regorge de précieux conseils et astuces:

  1. Assurez-vous que le message puisse être lu sur les téléphones mobiles, et appliquez les règles d’ergonomie qui s’y rattachent;
  2. Assurez-vous d’avoir deux versions de votre offre: une version texte ou une version Web de votre courriel;
  3. Assurez- vous de bien mesurer bien la longueur de votre texte et le nombre de mots, surtout si vous diffusez souvent. Ne faîtes pas l’erreur de surestimez le temps que vos lecteurs ont à vous consacrer.
  4. Comme dans un site Internet, les règles d’ergonomie s’appliquent pour aider la lecture: usez de points de forme et des sous-titres. Évitez, en revanche, les mots en majuscule, le surlignement, etc.;
  5. Assurez-vous d’inclure les options désabonnement et changement de coordonnées au bas du courriel.
  6. Inclure les boutons de partages si cela s’applique à votre offre.
  7. Visualisez votre diffusion sur différentes plateformes, navigateurs multiples et différentes solutions de messagerie électroniques.

Testez, testez, et retentez et ensuite validez

Tester et valider est un point majeur dans tous les textes que nous avons lus concernant les meilleures pratiques. Néanmoins, il est souvent négligé dans ce processus.

  1. De simples détails peuvent faire toute la différence quant à l’efficacité de votre campagne publicitaire par courriel.Il y a une  foule de paramètres qui peuvent être testés et validés, dont:
    1. L’objet de votre courriel;
    2. Vos appels à l’action;
    3. Le design (couleurs, polices, etc.);
    4. Le moment de la journée ou le moment où le message sera diffusé ou propulsé.
  1. Ne testez-pas seulement les paramètres de votre courriel. La page ou atterrira et qui accueillera votre clientèle aussi doit subir ces mêmes étapes;
  2. Et en validant de la bonne manière, vous obtiendrez plus rapidement à la recette qui maximisera vos futurs résultats probants.

Faîtes l’analyse de vos résultats et efforts

publicité courriel

  1.  À la suite d’un envoi, vous serez extrêmement curieux de savoir les résultats obtenus. Sinon, assurez-vous de porter attention aux différentes mesures de performances reliées à vos actions;
  2. N’arrêtez pas seulement aux variables liées à votre courriel. Analysez et testez aussi l’ensemble du chemin que vos lecteurs ont parcouru.

 


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Marketing : pourquoi créer des jeux et des concours

Marketing : pourquoi créer des jeux et des concours 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.
Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.codeur.com,
Image à la Une : conception de Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia

Marketing : 4 bonnes raisons de créer des jeux et des concours…

Les jeux ainsi que les concours sont un levier  et une méthode de marketing très prisé, notamment sur les médias sociaux.

Attirants, attrayants pour les usagers, qui sont toujours à la recherche des bons plans, ils peuvent aussi s’avérer très bénéfiques pour les marques qui les utilisent adéquatement.

Je vous offre quatre bonnes raisons de créer des jeux et des concours afin de faire augmenter votre visibilité et votre marque de commerce sur Internet.


1) Développez votre réseau et votre clientèle

Les jeux et les concours sur les médias sociaux sont l’occasion par excellence  d’accroître votre communauté d’abonnés.

Exemple : un tirage au sort avec des conditions de participation simples (avec un prix attirant, attrayant et attractif) peut vous faire profiter d’un gain de followers (abonnés) considérable.

jeu-concours-marketing-1


2) Engagez vos visiteurs

Sur les médias sociaux, l’engagement est une facette qui englobe toutes les interactions des usagers avec une marque de commerce sur le Web.

Et justement, il est convenu que les jeux et les concours sont d’excellents et de très bons générateurs d’engagement, en particulier ceux qui impliquent des UGC (contenus générés par les utilisateurs) :

jeu-concours-marketing-2

Dans celui-ci, les participants se doivent de partager une photo de leur animal de compagnie. Ce qui se traduit par un engagement très fort.


3) Obtenez des adresses courriels, des noms et prénoms etc…

Le fait de pouvoir obtenir un cadeau est une motivation très forte. Ceci qui peut inciter les usagers à offrir des informations pertinentes pour votre stratégie marketing et vos futurs envoies d’infolettres ou de publicité.

N’exagérez pas, contentez-vous simplement du strict minimum – adresse courriel, notamment – mais aussi à l’occasion seulement, vous permettre de récolter des données plus approfondies et plus sensibles :

jeu-concours-marketing-3


4) Transformez vos followers (abonnés) en ambassadeurs de votre marque de commerce

L’une des grandes forces du jeu concours, c’est qu’il incite vos fans à faire eux-même la promotion de votre marque :

  • Créez des contenus (UGC) ;
  • En partageant votre page ;
  • En mentionnant des amis, etc.

Dès que votre message, votre publicité, votre concours une fois amplifié par les visiteurs. Ce message n’en sera que plus efficace et puissant. En effet, la recommandation  provenant d’un ami est la publicité la plus forte et la plus crédible pour les consommateurs.

Un jeu et un concours bien fait et bien réalisé peut donc vous faire gagner encore plus de followers (abonnés) et plein de nouveaux prospects futurs clients par l’entremise de vos abonnées de base actuels.


Enfin bref…

Vous placez des jeux et des concours afin d’améliorer votre image de marque ? Jetez un œil sur des outils de créations de jeux.

Vous souhaitez en faire beaucoup plus dans votre stratégie Web ? Contactez-moi gratuitement 


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Rédaction Web :  5 raisons de faire appel à un rédacteur

Rédaction Web : 5 raisons de faire appel à un rédacteur 0

Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia, https://www.codeur.com,

Image à la Une : courtoisie de https://www.redacteur.com


Rédaction Web

Telle une vitrine de magasin, votre site Internet doit sans cesse proposer de nouveaux contenus.

Par ailleurs, la rédaction de votre contenu est le pilier incontournable de la fidélisation de vos clients. Bon vulgarisateur, rédacteur créatif de talent, soucieux du SEO et de votre classement, le rédacteur Web pigiste s’impose comme le partenaire nécessaire et essentiel de votre entreprise ou de votre organisation présente sur Internet.

Engagez un rédacteur Web à la pige  ?

La réponse est oui! Avez-vous une autre question  ? Afin de mieux vous répondre, même si vous détenez touts ce qu’il faut pour devenir un bon rédacteur Web. Il est tout de même préférable que vous engagiez un rédacteur pigiste.

Rédiger de bons billets prend beaucoup de temps, du temps précieux que vous ne pouvez pas  consacrer à votre activité principale, si vous créez vous-même vos articles. Même si vous avez un employé à l’interne. Un professionnel de la Rédaction Web externe viendra mieux épauler votre employé.

profession pigiste

Résultats  :

  • vous ne publierez plus de manière sporadique en période de vacances
  • vous vous octroyez les services d’un professionnel qui vous amène son expérience et sa vision extérieure sur votre entreprise et votre stratégie de contenu 

Voici les avantages de contacter un rédacteur pigiste ?


1. Économisez du temps et de l’argent

Collaborer avec plusieurs rédacteurs est un gage de régularité et de sécurité. Un atout majeur sur vos missions ou afin de réaliser des publications régulières, le rédacteur pigiste permet d’augmenter votre cadence de publication. En demande par les professionnels du commerce électronique pour la mise en ligne de leurs nouveautés, on les utilise afin d’alimenter régulièrement un blogue. Votre avantage ? Publier régulièrement du nouveau contenu, augmenter votre visibilité et votre accessibilité, surtout ne payer que pour les textes commandés.


2.Vous recevevrez des articles optimisés au maximum

Le rédacteur professionnel connait bien le Web.  Il s’intéresse à tous les aspects de la rédaction Web et parmi ceux-ci, il y a le référencement naturel (SEO). Champ lexical plus grand, mots clés des plus pertinents, structure du texte… le professionnel  s’arrête sur ce qui pourrait sembler être anodin pour un débutant, mais qui influence beaucoup sur le référencement du texte.


3. Fidélisez vos clients et prospects

La visibilité sur Internet passe par le contenu. Publier souvent des articles de blogue, des statuts sur vos médias sociaux ou envoyer des infolettres sont des actions nécessaires afin de fidéliser votre clientèle et attirer de nouveaux prospects. En confiant votre travail à un rédacteur pigiste tel Éric St-Gelais Web Design Et intégration Multimédia , vous vous assurez de fournir aux internautes des textes de bonne qualités. Guidé par votre passion vous pouvez parfois manquer d’objectivité sur ce qui touche à vos activités. Un bon rédacteur pigiste saura bien répondre à vos consignes, mais aussi apte à vous proposer une bonne stratégie.


4. Améliorez votre stratégie de publication en Rédaction Web

Inutile de jouer à l’autruche. Derrière la publication d’un billet de blogue ou l’envoi d’une infolettre , le but réel est  d’augmenter vos ventes. Le rédacteur pigiste sait comment rendre votre contenu intéressant, pertinent et attractif aux yeux des internautes et vos clients ou de vos prospects. Il tente de susciter l’intérêt afin de créer l’envie. Ce qui est un art que seuls les meilleurs rédacteurs possèdent.


5. Travaillez votre image de marque par la Rédaction Web

Votre blogue s’adresse en premier lieu à vos clients. Mais aussi à de nouveaux visiteurs. Même s’ils n’ont pas besoin de vos produits ou de vos services dans l’immédiat, pourront peut-être un de ces quatre faire appel à vous. Le rédacteur pigiste vous aidera à fidéliser vos lecteurs qui sont intéressés par vos activités. En publiant constamment du contenu qui leur parle, cela vous aide à mieux positionner votre site Web sur la toile. Et donc, votre entreprise ou votre organisation, devient un acteur de référence sur le marché de votre domaine d’activité.

Vous songez de faire appel à un rédacteur pour renforcer votre équipe ou pour rédiger l’intégralité de votre contenu ? Éric St-Gelais Web Design Et intégration Multimédia est la solution facile. Commandez rapidement vos textes et profitez d’une offre incroyable.


Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.


Publicité : comment réussir sur Facebook ?

Publicité : comment réussir sur Facebook ? 0

Publié par : Éric St-Gelais 

Auteur : Léo Chatillon

Source: https://www.aurone.com , Google Analytics, CÉFRIO

Image  à la Une: https://www.aurone.com

 


Facebook est un incontournable du social media marketing, qui peut donner une exposition inégalée à vos publications, de surcroît si elles sont sponsorisées. Mais diffuser une publicité Facebook ne s’improvise pas, et il y a de nombreuses techniques à maîtriser pour ne pas subir un échec cuisant.


1) TROUVEZ LA BONNE AUDIENCE CIBLE

L’une des clés du succès d’une publicité (sur Facebook comme ailleurs), c’est d’être vu par les bonnes personnes. Les possibilités de ciblage de Facebook sont particulièrement poussées, allant d’une audience relativement large à une niche très spécifique. Mieux vaut être vu par peu de gens et obtenir un bon retour sur investissement que diffuser sa publicité auprès du plus grand nombre sans aucun résultat.

Par exemple, il est particulièrement pertinent pour Spotify de promouvoir son offre Premium auprès des utilisateurs de son service gratuit qui n’ont pas encore sauté le pas.

Afin de trouver votre cible idéale, il est inévitable de passer par une phase de tâtonnement, au cours de laquelle vous essayerez différentes options. Vous pouvez notamment mettre en place un A/B testing pour comparer les performances de différentes pubs Facebook auprès de différentes audiences.


2) CHOISISSEZ LE FORMAT PUBLICITAIRE ADAPTÉ

Facebook dispose d’un éventail de formats publicitaires différents, et il est important de choisir le bon en fonction de vos objectifs, mais aussi d’autres facteurs (comme votre budget ou la taille de votre catalogue produit). Les formats de publicité Facebook ont des avantages et des inconvénients propres.

La « classique » publicité de fil d’actualité donne par exemple plus de visibilité que la publicité de la colonne de droite (voir ci-dessous), mais cette dernière est en contrepartie moins coûteuse.

À vous donc de faire le bon choix et d’opter pour le format le plus adapté à vos besoins.


3) OPTIMISEZ L’IMAGE

Dans une publicité Facebook comme dans n’importe quelle publication sur les réseaux sociaux, l’illustration a une importance majeure. Effectivement, les posts Facebook comportant une image suscitent 2, 3 fois plus d’engagement que les autres : autant dire qu’il s’agit d’un incontournable pour une pub réussie.

En fait, l’image devrait presque être pensée comme un flyer, mêlant visuels et texte pour exprimer rapidement les idées et les arguments que vous souhaitez transmettre. Alors, comment réussir l’illustration de sa publicité ?

Il n’y a pas de réponse absolue à cette question et vous pouvez envisager de nombreuses tactiques (en voici quelques-unes).

  • Affichez votre principal argument sur l’image :

L’image utilisée dans cette publicité Facebook de Loretti Watches est un très bon exemple de simplicité et d’efficacité. On y voit une montre (le produit vendu par l’entreprise) et l’argument choc : « Payez seulement la livraison ».

  • Incluez un bouton :

Publicité facebook bpi france

Il est important que votre publication comporte un ou plusieurs call-to-action pour inciter votre audience à cliquer et à aller plus loin. Or, le bouton est le moyen par excellence d’exprimer un call-to-action : n’hésitez donc pas à en inclure un dans votre image (comme ci-dessus avec le bouton « Inscrivez-vous »).

  • Affichez plusieurs images :

publicité carrousel facebook

Le format carrousel permet d’afficher un petit diaporama de photos. Cela permet de « ratisser large » en montrant jusqu’à 5 produits différents, tout en rajoutant un côté interactif bienvenu à votre publication.


4) OFFREZ UNE RÉCOMPENSE

Une belle image, une cible bien choisie… C’est très bien, mais pas toujours suffisant pour convaincre. Pour inciter les internautes à cliquer sur votre pub Facebook, il peut être très utile de leur offrir un petit cadeau, du moment qu’il est pertinent et adapté à votre cible.

Par exemple, Hubspot propose ici de s’inscrire gratuitement à un webinar :

Publicité facebook hubspot

C’est une contrepartie intéressante qui ajoute de la valeur à la publicité, tout en étant un bon moyen de récolter des leads : gardez à l’esprit qu’une publicité ne vise pas nécessairement à générer des ventes (dans un premier temps, du moins). Un livre blanc, une invitation à un événement, un article de blog, un template ou tout autre outil utile pour votre audience peut aussi faire l’affaire.


5) NE NÉGLIGEZ PAS LE TEXTE

L’illustration a une importance capitale, et il y a fort à parier que si l’image n’a pas convaincu votre cible, cette dernière ne prendra même pas la peine de lire le texte. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut le négliger : le texte vient généralement en complément des informations données par l’image, y apportant des précisions, des arguments supplémentaires ou encore un call-to-action.

Le texte peut notamment servir à renforcer le sentiment d’urgence ou d’exclusivité de votre proposition :

Publicité facebook redbubble

Ici, par exemple, on nous annonce que c’est notre « dernière chance » de bénéficier d’une réduction de 20 % sur le site Redbubble.

Le texte peut aussi être utilisé à des fins de « teasing » :

Publicité facebook campaign monitor

Dans cette pub Facebook, qui renvoie vers un post de blogue, le texte du dessus révèle l’une des 7 prédictions que contient l’article. En respectant bien ces différentes étapes, vous maximiserez le retour sur investissement de votre publicité Facebook.


Besoin d’aide pour votre social media marketing ? Communiquer avec Éric St-Gelais Web Design & Intégration multimédia

Vous avez autres choses à ajouter? Veuillez bien nous laisser vos commentaires et suggestions plus bas

Infolettres publicitaires: Sept (7) étapes simples

Infolettres publicitaires: Sept (7) étapes simples 0


Rédiger une infolettres et courriels publicitaires gagnants en 7 étapes simples

« Cher propriétaire de maison en Alabama… » J’ai déjà  reçu des infolettres ou des courriels commençant par ces ce genre de mots, en anglais en plus, alors que j’habite Saguenay, et des messages qui me disent comment perdre du poids alors que je n’ai aucun kilo à perdre, vendre la maison que je ne possède pas, etc.  Bien heureusement, la loi C-28 banni maintenant les pourriels.

Cependant, il est possible d’envoyer des courriels ou des infolettres publicitaires, mais à des gens ayant consenti à en recevoir. Ces conseils, sur la rédaction de tels publicités, demeurent donc encore très pertinents. Voici maintenant 7 étapes à suivre pour vous aider.


1. Personnalisez.

publicité par courriel

Les premiers mots de votre message – après une ligne Objet ne dépassant pas 35, 40 caractères et indiquant, si possible, un avantage pour le client – devraient être Monsieur ou Madame, avec le prénom et le nom du destinataire. Des logiciels ou extensions (plugins) sont conçues et créent une telle personnalisation de vos messages, ou  bien certaines agences peuvent vous aider à la faire. Surtout très important, n’écrivez jamais, avant le prénom et le nom, Cher ou Chère, si vous connaissez peu ou pas vos interlocuteurs.

Enfin bref, personnaliser, c’est aussi reconnaître votre cible.  Ex: Comme vous êtes responsable de ressources humaines, nous croyons que ce logiciel de gestion de fiches d’employés pourrait vous intéresser


2. N’envoyez jamais la page d’accueil de votre site Internet comme courriel ou infolettre promotionnel. 

Ça n’a rien  d’un message personnalisé, quand bien même qu’il indiquerait le nom de votre destinataire. N’oubliez jamais que le courrier électronique promotionnel relève du marketing direct. De plus, expédier la page d’accueil de votre site revient à envoyer un dépliant sans aucune lettre d’accompagnement – donc sans y tirer aucun avantage directe et d’expliquer pourquoi votre offre peut aider le destinataire


3.Soyez direct et informel… pas trop publicitaire et promotionnel!

 Les gens ont une horreur maladive des contenus Web trop promotionnels ou publicitaires au maximum, peut-être parce qu’ils y en a trop en circulation… De plus, expliquez votre offre précisément et simplement, sans aucun mystère, aucun jargon et en allant direct au but; évitez les hyperboles et les clichés (du jamais vu, l’unique, le meilleur au monde, etc.) ; amenez des preuves de ce que vous affirmez par une référence ou un témoignage ou un lien et insistez sur les avantages pour le lecteur au lieu de seulement vanter votre produit ou votre service. 


4. Employez les caractéristiques d’un style Web efficace.

Écrivez en  bon français sans fautes de grammaires, et non en symboles et abréviations Web; employez modérément le point d’exclamation et le symbole $ – évitez les cascades de !!! et de $$$, qui ne font que susciter la méfiance et révéler un manque d’imagination –; faites des paragraphes aussi brefs, ou même plus courts, que ceux d’une lettre de vente; privilégiez les énumérations verticales (où les éléments sont alignés les uns sous les autres) et employez des sous-titres.


5. Tentez le plus possible de donner une valeur ajoutée à vos communications.

 N’oubliez pas que la toile est fondée notamment sur la gratuité. Aussi, même si votre message a pour but une vente, ou une promotion, donnez quelque chose dans votre infolettre ou courriel :  donnez de l’information utile, tels  des conseils en lien avec vos’activités ou vos produits; des hyperliens vers des pages d’articles du blogue de votre site Internet, ou encore un rabais intéressant. Dans ce dernier cas, un courriel imprimée par le destinataire pourrait être présentée tel un coupon rabais. De cette façon, vous donnerez envie à votre lecteur le de conserver, de l’utiliser ou même encore mieux, de le transférer à d’autres internautes.


6. Demandez directement au lecteur cible de le transférer vers d’autres personnes.

infolettres

Cet aspect viral ne doit pas du tout être négligé. Dans les infolettres et courriels promotionnels que je conçois, j’inclus automatiquement, et deux fois plutôt qu’une (au début et à la fin du message), une invitation du genre: vous connaissez des gens que ce courriel pourrait intéresser? Expédiez-leur ce message; ils vous en remercieront, et ainsi, croyez-moi, les résultats sont là. Dans les faits, il arrive souvent qu’un nouvel acheteur sur 3 générés par une campagne par courriel ne figurait pas sur les listes d’envoi initiales; il a donc reçu le message d’une tierce personne inscrite sur vos listes.


7. Faites des infolettres et des courriels promotionnels complets, c’est-à-dire conçus de façon à effectuer une vente

Et ce, par un appel à l’action dynamique et des instructions d’achat claires et précises pour votre lecteur. Si vous indiquez un numéro de téléphone ou un site Web, ne dites jamais que c’est pour permettre d’obtenir davantage d’information; vous feriez ainsi l’erreur d’ajouter une étape de plus pour le lecteur… donc, c’est de lui permettre de se donner une bonne raison de ne rien faire!

Vous avez des ajouts, des questions ou des commentaires concernant ce texte, alors commenter ci-dessous, il me fera un plaisir de vous lire!