Les pourboires au restaurant et au bar, que faut-il laisser? 0

Cet article est un exemple de ce que je peux rédiger pour les blogues de mes clients. Je peux rédiger des articles du même niveau de qualité pour votre blogue d’entreprise ou votre organisation.


Les pourboires au restaurant et au bar, que faut-il laisser?

Voici les “règles” générales!

De nombreuses personnes se questionnent encore sur le pourcentage qu’on doit laisser au serveur ou à la serveuse d’un bar ou d’un restaurant. On entend souvent parler de 15%, mais est-ce avant ou après les taxes, on entend également dire qu’il faut laisser l’équivalant des taxes, etc… bref, quelle est la vraie procédure pour les pourboires? Que doit-on laisser réellement? Eh bien, selon les recommandations du Protégez-Vous, voici les « règles » à respecter:


Les choses à savoir sur le pourboire

Les pourboires comprennent l’ensemble des sommes ajoutées à la facture ou remises volontairement par des clients à un travailleur. Il revient entièrement au salarié, même s’il lui est versé indirectement, par l’entremise de l’employeur par exemple.

L’employé serveur paie environ 6% de ses ventes totales en impôt au gouvernement et environ 2% à 3 % de ses ventes totales au cuisinier et autres commis de services , alors si sur une facture de 50.00$ vous laissez seulement 3.00$ de pourboire l’employé à payé 1.50$ pour vous offrir son plus beau sourire et vous servir au meilleur de ses capacités, donc, il est plus que recommandé de vous abstenir d’aller au resto si vous n’êtes pas prêt à assumer le service d’environ 15%, car le pourboire, malheureusement, n’est pas ajouter automatiquement à votre facture, ici au Québec, contrairement à certains autres endroits dans le monde entier…

Les salariés qui travaillent dans la restauration, les bars ou l’hôtellerie doivent déclarer par écrit leurs pourboires à leur employeur à chaque période de paie.

L’employeur doit tenir compte du salaire augmenté du pourboire dans le calcul des indemnités de jour férié, de fête nationale, de vacances, de cessation d’emploi, etc.

pourboires

Les salariés partagent parfois leurs pourboires avec des collègues, comme les serveurs avec les cuisiniers. L’employeur ne peut ni imposer, ni intervenir dans ce partage des pourboires : les salariés qui ont droit au pourboire doivent s’entendre librement sur la façon de partager les sommes.

En revanche, un travailleur embauché dans un établissement où une convention de partage des pourboires est déjà en place est obligé d’y adhérer.


Eric St-Gelais logo