Landing pages : Les secrets à savoir 0


Écrit et publié par : Éric St-Gelais.

Sources : Éric St -Gelais Web Design & Intégration Multimédia    https://www.journaldunet.fr , https://www.codeur.com

Image à la Une : https://bootstrapmade.com


Définition des Landing pages (pages d’atterrissage) :

Source : https://www.journaldunet.fr/business/dictionnaire-du-marketing/1198313-landing-page-definition-traduction/

Une landing page, ou page d’atterrissage en français, est une page isolée d’un site Internet. Elle est destinée à être celle sur laquelle arrive un internaute, après avoir cliqué sur un lien externe. Il s’agit le plus souvent d’un lien commercial (e-pub, newsletter, mot clé) ou d’un lien de contact. Pour être efficace, la landing page, contrairement au reste du site, doit conduire l’internaute à exécuter une seule action. L’objectif d’une landing page optimisée est souvent de faire réaliser un achat ou de recueillir les coordonnées de l’internaute. Par ce biais, celui-ci peut donc devenir client ou prospect.
Si l’objectif est de faire réaliser un achat par le visiteur. La landing page comporte un bouton afin d’ajouter le produit au panier et de procéder au paiement en ligne. Si l’objectif est de collecter des données clients, la landing page propose un formulaire à remplir

*** N.B.****

Une Landing page n’est pas nécessairement la page d’accueil de votre site Web
Les landing pages (pages d’atterissage) sont essentielles et incontournables afin d’obtenir de futurs prospects sur le Web.
Qu’il s’agisse de télécharger votre dernier album musical, livre blanc, roman, peu importe les données.
Qu’il s’agisse d’acheter l’un de vos produits ou obtenir vos services spécialisés. Cette page se doit être assez puissante et complète afin d’inciter l’internaute de faire une action (et le persuader de ne pas cliquer sur « Retour en arrière »).
Voici une étude d’Unbounce, résumée en 
une infographie, elle ’intéresse aux principaux facteurs qui aident au taux de conversion des landing pages (pages de d’atterrissage).

Voici les secrets à connaître.

1. Placez moins de liens, c’est bien

L’étude d’Unbounce débute par un regard comparatif entre le taux de conversion moyen des landing pages (pages de d’atterrissage) et le nombre de liens qu’elles comportent.

Le résultat est sans appel : les pages d’atterrissage avec un seul lien ont le taux de conversion à 13, 50 %, contre 10, 50 % pour les pages d’atterrissage ayant plus de 5 liens .
Cependant, la majorité des pages étudiées possèdaient plus d’un lien : il y a donc encore une belle évolution en cette matière.

2. Optimisez vos images sur vos Landing pages

Une page d’atterrissage trop lourde et lente à charger va fort probablement faire décamper plusieurs visiteurs. Les images qui sont trop lourdes, en autre, ont une grande influence sur le chargement et ainsi sur le taux de conversion.

Alors, les landing pages (pages d’atterissage) comprenant des images trop lourdes (plus de 1 Mo) donnent un taux de conversion de 9, 80 % en moyenne, contre 11, 40 % pour celles qui utilisent des images optimisées.
Outre la lourdeur de vos images, le choix de vos visuels et la façon dont ils sont présentés sur votre page d’atterissage ont une grande importance sur le taux de conversion des visiteurs.

3. Il est essentiel d’avoir des preuves

Faire toutes sortes de promesses à vos visiteurs, c’est OK, mais cependant, c’est encore mieux si vous donnez des preuves afin de valider vos dires.

Photos, images et témoignages de clients, publications de followers sur les médias sociaux… Ces contenus sont très prisés et performants afin d’obetenir la confiance des internautes. Leur présence fait d’ailleurs passer le taux de conversion moyen de 11, 40 % à 12, 50 %.


4. Les sources de trafic vers vos Landing pages

Afin d’arriver sur une page d’atterrissage, un internaute peut emprunter différentes sources de trafic . Il y a via les médias sociaux, via les résultats naturels dans les moteurs de recherche, etc. Cependant, toutes ces sources de trafic ne se valent pas en termes de conversion.

Le marketing par courriel (emailing) est le source la plus performante, avec 13 % de taux de conversion, talonné par le trafic direct (11, 8 %) et les médias sociaux (11, 4 %).
Le trafic naturel (11, 2 %) et les liens que vous payez (sponsorisés) (10, 7 %) sont au bas du classement.

5. Une page d’atterissage pour la mobilité (mobile-friendly)

Depuis que le trafic mobile a dépassé le trafic sur ordinateur, vos landing pages ne peuvent pas se permettre de ne pas être “responsive”.

Comme preuve, le taux de conversion des pages responsives pour mobiles est de 11, 70 %, contre 10, 70 % pour les autres.


6. Les mots

De façon générale, plus une page d’atterrissage est complète et concise, plus elle a de chances de convertir les internautes.

Comme l’illustre ce graphique, quel que soit le secteur, les pages comptant moins d’une centaine de mots sont les plus efficaces.

Pour en savoir plus, voici l’infographie complète :

https://www.codeur.com/blog/wp-content/uploads/2018/04/etude-landing-page-unbounce.jpg

Vous avez des questions ou des commentaires sur ce sujet? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.