Multimédia : la petite histoire du Mp3 0

Article écrit et publié par : Éric St-Gelais

Source: http: //www.labemarketing.com/http://gustintpe.e-                                    monsite.com/Wikipédia, http://www.vivreestunechanson.fr/

Image à la Une : courtoisie de http://www.vivreestunechanson.fr/


Multimédia : La petite histoire des fichiers MP3 qui ont révolutionné le Web

Pour ne pas perdre mes lecteurs dans un flux données trop techniques, je dirais que le nom du standard MP3   en multimédia nous vient du nom  MPEG « Moving Pictures Experts Group » que l’on peut traduire en français par : « Groupe d’experts en images animées ». Ce groupe de spécialistes  provient en premier lieu de l’industrie du cinéma qui ont créé en 1988, afin de trouver une solution pour numériser sur de plkus peits formats de bonnes qualités les films, ce qui donnera naissance au DVD en 1995 que l’on connais tous maintenant. Au fil du temps, ils ont aussi ajouté la numérisation plus compacte des fichiers audio pour accompagner ce format vidéo. Commençons donc par le début de l’histoire  de son application qui chronologiquement ne coïncide pas avec la création du format.

En prélude…

La naissance du CD

Puisequ’il faut se souvenir que le premier disque compact a été lancé sur le marché par Sony et Philips en 1981 avec le disque de Abba – The Visitors. Bien qu’enregistrer analogiquement(ADD), ce nouveau produit permettait de faire jouer un album numérique contenant environ 800 Mb de données, sur un petit support beaucoup plus petit de ce que l’on connaissait déjà.  Une révolution pour cette période de l’histoire de la musique. 4 années plus tard, en 1985, le groupe rock Dire Straits avec Brother in armsproduisait le premier CD complément numérique(DDD).

La naissance du DVD

L’industrie cinématographique, elle aussi de son côté, désirait alors faire disparaître les fragiles cassettes VHS, en créant un nouveau support plus petit et plus compact qui pourrait tout de même contenir un film sur un disque de la grandeur d’un petit CD. Il existait déjà bien un gigantesque disque numérique de 12 pouces (30 cm), le LaserDisc, depuis la fin des années 70, mais qui a connu un succès mitigé, du au prix élevé du lecteur et  à la rarereté des contenus disponnibles pour les consommateurs.

L’arrivée du MP3

Qu’est-ce que le MP3 … ??? Le MP3 est un algorithme de « compression avec perte » qui est conçue pour réduire considérablement la quantité de données nécessaires pour un fichier audio, et malgré tout sonner comme une reproduction fidèle du son original non compressé. Un fichier MP3 créé en utilisant le réglage de 128 kbit/sec(Qualité moyenne donnant un fichier d’environ 1 mo/ par minute de son) qui générera un fichier de moins de 10 % de la taille du fichier original du CD. Un fichier MP3 peut également être construit à des débits supérieurs ou inférieurs, en faisant varier la qualité de l’écoute.

L’apparition sur Internet

Dès la mise en place de ce standard MPEG en 1995, les fichiers MP3 ont commencé à circuler sur Internet avec une aisance déconcertée. 3 grands événements  ont marqués etpropulsé le MP3 à l’avant-plan  :

1. En 1997, l’avènement si l’on peut dire cela ainsi, du lecteur audio Winamp qui permettait d’écouter ses MP3 sur son ordinateur personnel.

2. En 1998, le lancement du premier lecteur portatif de MP3 par les Coréens, le Rio PMP300.

3. En 1999, la mise en ligne de la plateforme Napster qui créa un véritable Tsunami, en frappant de plein fouet l’industrie de la musique, pour la transformer tel qu’on la connaît aujourd’hui. Ce type de diffusion est devenu maintenant illégal, de nos jours l’ecoute en streaming règne en roi et maître sur tout l’industrie musical avec l’accès  à des catalogues de musiques en lignes et la la création de playlist payantes téléchargeables. directement de vos lecteurs avec des applications pour téléphones intelligents, mais au plus grand malheur de nos créateur de contenu qui se font léser et ne peuvent aussi se permettre de bouder etr de suivre la vague, Mais ça c’est un tout autre débat!!! 

*** Note : Pour les plus nostalgiques, le premier lecteur RIO coûtait 200 $ US et contenait seulement 30 minutes de musique, et la durée de la batterie A.A. ne durait que 8 heures. Vous aviez tout intérêt à vous équiper de piles rechargeables, et ne pas oublier d’en avoir de réserves déjà rechargées à l’avance..

À posteriori

Lorsque le standard MP3 a été finalement offert en novembre 1994, l’Internet(W.W.W.) tel que l’on le connait de nos jours n’existait pas encore. J’imagine que si les géants de l’industrie de la musique avaient su l’impact qu’aurait ce petit logiciel et ce format sur les vente de disques et sur leur chiffre d’affaires, ils seraient mort dans l’œuf et probablement ils auraient empêché la sortie de celui-ci.  Jusqu’à ce qu’un autre standard soit de toute façon développé par quelqu’un d’autre dont ils en auraient gardé l’exclusivité et le contrôle.

Parlons maintenant de l’histoire et la naissance du format

Petite balade à travers l’histoire du MP3 

Les lecteurs cassettes et CD, qui régnaient encore en maître à la fin des années 1990 sur le monde des lecteurs, possédaient un problème de poids : la grande taille des cassettes ou des CD empêchait de se déplacer avec beaucoup de musique sur soi ! Heureusement, un codage permettant de compresser des fichiers audio arriva : le MP3.

Créé par l’institut Fraunhofer en Allemagne, il fut très rapidement récupéré par les internautes ce qui fut une petite révolution ! On pouvait s’échanger des fichiers musicaux malgré le très bas débit de l’époque (PS : ce système est maintenant totalement illégal et cela seulement depuis Juin 2008 !!!)

Ensuite, le coréen Eiger Labs présenta en 1998 Le MPMan F10, qui fut le premier baladeur à utiliser la technologie MP3 (un énorme flop car trop cher et possédant trop peu de mémoire). Mais le MP3 se popularise de plus en plus grâce à Apple et son Ipod (encore plus cher mais avec beaucoup plus de mémoire : 5Go et surtout doté d’un design trés bien pensé) : le Ipod a une ascension fulgurante entraînant dans avec lui la révolution  du MP3. Regardez maintenant tout autour de vous, que ce soit en vous baladant dans la rue, en attendant votre bus ou le métro… le MP3 est partout, et peut-être même sur vos oreilles ! (il touche cependant en majorité les populations jeunes). Cependant, le Mp3 se vend aujourd’hui en quantités astronomiques et permet à chacun de se balader avec toute la musique qu’il désire dans sa poche, des milliers de titres .

lecteur MP3 et MP4

Lecteur MP3 et MP4

Et c’est loin de s’arrêter, car la  maintenant de plus en plus la mémoire des lecteurs MP3ne cesse de grandir en quantité, les plus récents progrès réalisés sur tout ce compose les écrans numériques notamment, et l’apparition d’un nouveau format de compression maintenant le tout nouveau MPEG4, devraient transformer les baladeurs en véritables lecteurs vidéo et audio de poche. De plus, grâce à la récente apparition de la Wi-Fi et du Bluetooth, les  formats MP3 et MP4 se sont implantés dans tous le téléphones intelligents etpourraient devenir de véritables navigateurs de poche et sont maintenant aptes d’ouvrir une boîte courriel  ou de télécharger de la musique sans passer par l’ordinateur. Enfin, les fabriquants de lecteurs MP3 rivalisent  de plus en plus d’imagination pour rendre leur  lecteur MP3 toujours plus attrayants les uns que les autres (écrans tactiles, design de folie etc…)

L’histoire de l’invention du format MP3 remonte à 1987. C’est une société allemande (Fraunhofer-Gesellshaft) qui a développé la technologie du format MP3, elle autorise dorénavant les droits de brevet sur la technologie de compression audio.

Il ya 2 nomsqui  sont généralement associés à l’élaboration du  format de compression MP3. Dieter Seitzer,  un professeur de l’Université de Erlanger,  qui a travaillé sur le transfert de la qualité de la musique via une simple ligne téléphonique standard. Karlheinz Brandenburg, communément surnommé le « père du MP3 », est lui aussi un spécialiste en génie électrique et en mathématiques et a été impliqué dans la recherche de méthodes afin de développer l’algorhytme pour compresser les données numériques la musique depuis la fin de 1977.

L’abréviation MP3 signifie MPEG Audio Layer 3 ( Moving Pictures Experts Group), c’est une norme de compression audio qui rétrécie un fichier musical avec peu ou le moins de perte possible de qualité sonore. L’encodage de son de MPEG peut rétrécir les données originales du son d’un CD par un facteur de 12, sans perdre la qualité du son..

Chronologie du MP3

Chronologie du MP3

Chronologie

1987 : la société allemande Fraunhofer-Gesellschaft lance le programme de recherche pour le codage de la musique en haute qualité, nom de code est « Eureka Project EU147 ».
1988 (janvier) : Moving Pictures Expert Group ou MPEG devient un sous-comité de l’organisation standard internationale.
1989 (avril) : Fraunhofer reçoit un brevet allemand pour les fichiers MP3.
1992 : l’algorithme de codage audio de Fraunhofer et Dieter Seitzer est intégré au MPEG -1
1993 : le MPEG-1 standard est publié.
1994 : le MPEG-2 est développé et publié 1 an plus tard.
1996 (novembre) : un brevet américain est délivré pour le MP3.
1998 (septembre) : Fraunhofer commence à faire valoir ses droits de brevet par lequel tous les développeurs d’encodeurs MP3 ou rippers sont obligés de payer une redevance de licence.
1999 (février) : SubPop, une maison de disques, commence à distribuer des morceaux de musique au format MP3. Les baladeurs MP3 font aussi leur apparition.

 

 Qu’est-ce que le son???

Le son est une onde produite par la vibration d’un objet, d’une corde de guitare, des cordes vocales humaines, de la grosse caisse d’une batterie… D’une façon plus directe et objective, nous pouvons dire que le son est une variation de pression très faible(une onde), qui va modifier chaque élément du milieu dans laquelle elle se propage(air), ce qui va donner naissance à une onde que l’on nomme  onde acoustique. D’une manière plus imagée et plus simple, on peut dire que le son est la sensation procurée par cette onde lorsqu’elle est reçue par notre oreille puis elle est transmise ensuite à notre cerveau qui la décode.

L’oreille humaine ne peut percevoir que les ondes sonores dont la fréquence est comprise entre 20 hertz (fréquence la plus grave) et  20 000 hertz (fréquence perçue la plus aiguë). En-dessous de 20hz, on parle d’infrasons et au-dessus de 20 khz, on parle d’ultrason.

Le niveau sonore donc le volume, c’est-à-dire la puissance du son, est directement lié à l’amplitude de la variation de pression produite par cette onde sonore sur notre oreille. Celle-ci est capable de mesurer les écarts de pression les plus subtile et infime de l’ordre de 0.00002 pascal, ce qui correspond à 0 décibel.

Parlons un peu de l’appareil auditif

L’appareil auditif est l’un des organes les plus complexes de l’organisme. Il a pour but de recueillir les vibrations sonores et de les transformer en un signal que le nerf auditif achemine vers le cortex. Cette transformation est la conséquence d’une succession de phénomènes physiques, physiologiques et psychiques dont l’ensemble constitue la fonction de l’ouïe. Chacun de ces phénomènes correspond à une partie plus ou moins précise de l’oreille, parties que voici :

L’oreille est subdivisée en trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne.

L’oreille externe est la partie visible de l’appareil auditif. Elle comporte le pavillon, qui capte les vibrations sonores et les dirige vers le conduit auditif externe, qui à son tour les mène jusqu’au tympan, membrane conique à sommet interne, qui, sous leur action, se met à vibrer. Le tympan marque la limite de l’oreille externe.

L’oreille moyenne est essentiellement constituée par la caisse du tympan, petite cavité creusée dans l’os temporal contenant la chaine des osselets (les mouvements de ces trois os sont assurés par un petit système musculaire) : le marteau, dont le manche s’insère dans la membrane tympanique, frappe sur l’enclume qui ébranle l’étrier. Ce dernier transmet les vibrations à la cochlée, organe faisant partie de l’oreille interne.

La trompe d’eustache, petit tube cartilagineux, permet d’égaliser la pression de l’air contenue dans l’oreille moyenne à la pression atmosphérique en communicant avec l’extérieur par le pharynx. Normalement cette cavité est fermée pour éviter que la voix du sujet ne parvienne directement dans l’oreille moyenne ; elle ne s’ouvre que lors de la déglutition ou du baillement.

L‘ oreille interne est composée de deux groupes d’organes très complexes :

– L’organe de l’équilibre avec le vestibule et les canaux semi-circulaires

– L’organe de l’audition, appelé cochlée ou limaçon.

La cochlée est un tube osseux de 20 à 30 mm de longueur, de section progressivement décroissante, enroulé en spirale autour d’un axe creux appelé columelle, qui contient le nerf auditif.

La cochlée est subdivisée en trois parties dans le sens de la longueur, séparées par deux membranes, la membrane de Reissner et la membrane basiliaire. Ces trois parties sont:

-la rampe vestibulaire9388061oreilimp-gif

-la rampe tympanique

-le canal cochléaire, situé entre la rampe vestibulaire et la rampe tympanique, où se trouve l’organe de Corti, formé de cellules ciliaires où les différentes terminaisons nerveuses du nerf auditif aboutissent.

Les effets néfastes du son sur l’audition et comment s’en protéger 

  Les différents effets néfastes

Outre le vieillissement, la baisse de l’audition peut être déclenchée par de nombreux facteurs. Cette perte de l’audition va des problèmes auditifs mineurs à la surdité profonde et totale.

Il existe deux surdités,

La surdité de transmission survient lorsque quelque chose empêche les sons d’atteindre l’oreille interne. Le son n’est pas transmis de façon optimale par l’oreille externe ou par l’oreille moyenne. les causes de cette surdité sont :

– Cerumen

– Otite moyenne

– Perforation du tympan

Conclusion

Ces dernières années, le  format MP3 est devenu le format de fichier audio le plus utilisé dans le monde entier.Il est beaucoup moins lourd que la mojorité des autres types de fichiers, pouvant par conséquent être échangé et téléchargé plus rapidement sur le Web et pouvant être stocké en plus grande quantité et multitude de titres dans des lecteurs possédant de plus en plus de mémoirte de stockage.

Cela explique, grâce à l’imagination débordante des consctructeurs qui rivalisent d’ingéniosité quant au design et à l’ergonomie, et la publicité bien sûr, son énorme succès.

Demain nous parlerons des dangers qu’il représente et nous vous donnerons quelques chiffres pour démontrer nos dires..